Feiz e Breizh

La 2e édition du pèlerinage pour la Bretagne « Feiz e Breizh » a attiré quelques 250 personnes et plus de 800 fidèles présents à la messe de clôture à Sainte-Anne-d’Auray le 29 septembre. Retour sur deux belles journées où foi et Bretagne ont cheminé ensemble.

« Feiz e Breizh » : pari réussi pour les organisateurs

Le rendez-vous était donné à Guénin (Morbihan) samedi 28 septembre à l’aube pour le départ du 2e pèlerinage « Feiz e Breizh », organisé par la jeune association du même nom. Ils étaient alors environ 250 pèlerins à prendre la route de Sainte-Anne d’Auray (soit 20 % de plus qu’en 2018).

Tous les âges étaient représentés avec beaucoup de familles présentes mais surtout de très nombreux jeunes, adolescents, scouts, étudiants et jeunes adultes. L’ensemble des pèlerins étaient regroupés en chapitres venus de toute la Bretagne : Vannes, Lorient, Quimper, Brest, Saint-Brieuc, Rennes, Nantes. Avec également un chapitre destiné à la diaspora bretonne.

Le thème du pèlerinage – « Prier avec nos saints » – conduisit les pèlerins à invoquer successivement « saint Iltud, à l’origine de la chrétienté bretonne » et « sainte Anne, patronne des familles ». Mission, tradition et patrimoine était donc les mots d’ordre du week-end.

Feiz e Breizh
©Breizh-info.com

Au cours de ces deux jours, les cantiques bretons se sont succédé sur les chemins du Pays vannetais. Samedi soir, le pèlerinage arrive au bivouac de Bieuzy-Lanvaux. Une belle soirée attend alors les pèlerins avec feu de camp, vie de saint, jeux de force et chants à danser.

Puis les reliques de sainte Anne ont été accompagnées en procession aux flambeaux à la chapelle du prieuré Notre-Dame-de-Fatima avant l’adoration du Saint-Sacrement commencée par les enfants puis suivis par les adultes se relayant pendant la nuit.

Feiz e Breizh
©Ar Gedour

La levée du camp le dimanche matin ainsi que la marche jusqu’à la chapelle Notre-Dame de Gornevec se feront dans le vent et sous une pluie ardente. Un trajet rythmé par une halte près du splendide manoir de Kergall (commune de Brandivy), modèle d’architecture de la noblesse bretonne aux XVe et XVIe siècles.

Feizh e Breizh
Manoir de Kergall. ©Feiz e Breizh

Magnifique messe de clôture à Sainte-Anne-d’Auray

Ce n’est qu’en s’élançant pour le dernier kilomètre restant entre la chapelle et la basilique Sainte-Anne d’Auray que le soleil fera son retour. Pour cette fin de pèlerinage, les cantiques à la Vierge et à sainte Anne alternent avec les dizaines de chapelet récitées aux intentions données par les pèlerins.

Après avoir longé le mur d’enceinte du sanctuaire pour se regrouper à la Scala Sancta (édifiée en 1662), les pèlerins ont accompli sur le modèle des anciens Bretons le dernier rite avant la messe : faire trois fois le tour de la chapelle et du cloître (dans le sens de la course du soleil) en l’honneur de la Sainte Trinité en chantant des litanies.

Feiz e Breizh
©Feiz e Breizh
Feiz e Breizh
©Breizh-info.com

Enfin, la messe pontificale dans la forme extraordinaire du rite romain, célébrée par Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes, venait clôturer ce deuxième « pèlerinage pour la Bretagne ». Avec plus de 800 personnes présentes. La procession d’entrée dans la basilique de Sainte-Anne d’Auray commencera au chant de « Avèl hon tadeù, ni ‘vo tud a fé » (« Comme nos pères, nous serons des gens de foi »), accompagnée par de nombreux drapeaux, bannières et oriflammes, des drapeaux, des bannières et suivie du clergé.

À la suite de la bénédiction pontificale, la messe se terminera par l’émouvant cantique Kenavo de Santéz Anna (« Au revoir à sainte Anne ») puis le O Rouanéz karet en Arvor pendant la sortie.

La messe en intégralité ci-dessous :

Feiz e Breizh : une réussite répétée en 2020 ?

Pour permettre le succès de cette édition 2019 (avec une impeccable logistique), la quinzaine de membres de l’association Feiz e Breizh travaillant toute l’année à l’organisation de ce grand rassemblement s’est appuyée sur une quarantaine de bénévoles durant ces deux journées.

Par ailleurs, une dizaine de religieux accompagnaient la colonne des pèlerins : Sœurs de la Famille Missionnaire de Notre-Dame (Vincin, Arradon), prêtres du diocèse de Vannes, prêtres de la Fraternité Saint-Pierre (Quimper et Saint-Pol-de-Léon) et chanoines de l’Institut du Christ-Roi (Saint-Brieuc et Rennes).

Rendez-vous est déjà donné les 26 et 27 septembre 2020 pour une troisième édition qui, espérons-le, sera tout aussi réussie !

Pour en savoir davantage sur l’esprit du pèlerinage breton ou pour soutenir celui-ci, une seule adresse : Feiz e Breizh.

Crédit photos : Breizh-info.com/argedour.bzh
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V