Rennes. Des chaussettes fabriquées en France et à partir de matières recyclées

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

La marque rennaise Estampille annonce le lancement de chaussettes fabriquées en France et à partir de matières recyclées. Il est désormais possible de précommander les chaussettes Estampille sur la plateforme de crowdfunding kisskissbankbank.

Des chaussettes écolos ?

Les chaussettes Estampille sont composées principalement de matières recyclées. Le coton recyclé provenant de chutes de production, d’anciens vêtements. Ces déchets sont broyés pour être ramenés à l’état de fibres, puis ces fibres sont transformés en fils. Afin d’augmenter la durabilité du fil de coton, du polyester recyclé est ajouté. Ils provient de bouteilles en plastique. Le résultat : un fil 100 % recyclé, nécessitant moins de 5 litres d’eau pour fabriquer une paire de chaussettes. Aujourd’hui, l’industrie textile utilise plus de 500 litres d’eau.

De plus, le recyclage est effectué en Espagne, proche du lieu de confection. Puis le fil est envoyé en France, à coté de Limoges où les chaussettes Estampille sont tricotées avec passion, dans une entreprise dotée d’un savoir-faire de plus de 80 ans.

Un design sobre

On peut retrouver les produits Estampille sous deux formats : les chaussettes et les socquettes. La marque propose deux modèles, assez sobres et chics. Les modèles sont adaptés pour chaque situation. La marque a décidé de créer des collections de chaussettes avec différents thèmes. La première collection proposera des chaussettes pour chaque évènement de notre quotidien, pour que celles-ci vous accompagnent en toutes circonstances ! Ainsi on peut retrouver les chaussettes pour aller à la mer et les chaussettes pour aller au café.

Lien crowdfunding : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/estampille

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

Articles liés