Sécurité. Le réseau 5G n’est toujours pas au point et présente des failles

A LA UNE

Le réseau 5G, encore insuffisamment fiable pour être mis en place ? Initialement prévu pour un lancement en 2020, il témoigne de trop nombreuses failles de sécurité.

Réseau 5G : une douzaine de failles majeures

Il va falloir patienter encore un peu avant de pouvoir tester la 5G. Un rapport réalisé par des équipes de recherche en cybersécurité des universités Purdue et de l’Iowa (États-Unis) publié le 13 novembre souligne la vulnérabilité de la cinquième génération du réseau de communications mobiles face aux attaques. Un désaveu pour cette technologie qui se présente comme étant plus rapide mais surtout beaucoup plus sûre que la 4G !

Ce sont ainsi une douzaine de failles importantes en termes de sécurité qui ont été décelées dans le protocole du réseau 5G. Des failles qui permettraient à des pirates de récupérer la localisation des utilisateurs. Tout comme ils pourraient fausser les appels d’urgence voire interrompre la connexion.

Cependant, l’équipe de scientifiques est restée discrète sur la manière précise dont les failles ont été exploitées. Elles ont toutefois été communiquées à la GSMA, l’association mondiale regroupant quelques 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile.

Quel avenir pour la 5G ?

C’est à l’aide d’un outil baptisé 5GReasoner, prenant la forme de fausses stations de radio malveillantes (sur lesquelles les téléphones se connectent pour avoir accès aux réseaux mobiles), que les chercheurs ont découvert ces failles, avec des conséquences potentiellement graves sur le plan sécuritaire selon eux.

Ainsi, ils ont constaté qu’il leur était assez facile de détourner le signal puis de déclencher, à titre d’exemple, de fausses alertes d’urgence. Mais les failles identifiées vont encore plus loin. L’équipe a aussi testé d’autres scénarios d’attaques. L’inquiétude est d’autant plus forte que ces failles peuvent être exploitées par n’importe qui ayant des connaissances pratiques sur le fonctionnement de la 4G et de la 5G. Avec peu de moyens matériels de surcroît.

Si ces problèmes peuvent être corrigés avant la mise en service du réseau 5G, certaines failles devraient tout de même nécessiter des modifications importantes. Du côté de la GSMA,  ces failles ont été jugées « nulles ou avec un faible impact dans la pratique ». Les utilisateurs seront donc avisés de se montrer prudents avec la 5G si toutes les corrections nécessaires ne sont pas réalisées avant le déploiement du réseau.

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Irlande du Nord. Les dirigeants unionistes signent une déclaration unitaire pour s’opposer au protocole

Les dirigeants des quatre principaux partis unionistes d'Irlande du Nord ont signé une déclaration réaffirmant leur opposition au Protocole...

Eric Zemmour à Alain Minc : « On arrêtera le Grand remplacement en faisant le contraire de ce que tous vos amis au pouvoir...

Eric Zemmour : « On arrêtera le Grand remplacement en faisant le contraire de ce que tous vos amis...

Articles liés