Objectif La Mecque, un thriller audacieux

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Voilà un thriller audacieux qui va faire du bruit au point que son auteur a préféré plonger dans l’anonymat pour se protéger. Et il a bien raison à notre époque si violente. Raoul Girodet est en effet un pseudonyme et l’éditeur ne donne que quelques indications sur son poulain, détails qui heureusement ne permettront pas de l’identifier. Il se serait retiré sur une île (elles sont très nombreuses sur cette planète) loin de la France et de son climat délétère, où féministes et islamistes tiennent le haut du pavé. Objectif La Mecque est un thriller prenant qui se lit d’une traite. Dès que l’on a commencé ce livre, on ne peut plus le lâcher et on a hâte de connaître la suite et surtout la fin. On se dit « Il a osé » et on admire l’auteur pour son audace. Certains des lecteurs de M. Girodet ressentiront peut-être une forme d’ivresse vengeresse et jubilatoire.

Dans ce roman, un groupe de personnages hauts en couleur se réunissent pour se venger après un énième attentat islamiste sanglant. On trouve dans ce commando, un para, une hackeuse chinoise, un maronite, un agent secret un peu particulier. Ils préparent un coup extraordinaire destiné à frapper l’Islam en son cœur, une sorte de 11 septembre inversé et à la puissance 10. Réussiront-ils ? M. Girodet est un excellent conteur. Il sait dessiner ses « héros » en quelques coups de crayons bien ajustés et leur insuffler la vie, qualité que peu d’écrivains possèdent. Combien de personnages de roman ne sont que des figures de papier transparentes, sans saveur, sans chair. Ils ont juste un nom et un prénom et rien d’autre. Rien de tel dans Objectif La Mecque.

Je ne vais pas vous gâcher la lecture de ce thriller et ma seule révélation sera la suivante : la fin est surprenante. Bien peu, voire personne, ne l’imagineront avant de la découvrir ! Encore un atout pour ce roman. Ses lecteurs n’auront jamais en parcourant cette œuvre le sentiment de déjà-vu, de rabâchage d’une même intrigue servie auparavant sous diverses sauces. Y a-t-il blasphème dans cette œuvre ? Au lecteur d’en décider. Tout est affaire d’interprétation. Mais alors que d’éminents chercheurs revisitent les origines de l’islam et livrent une tout autre histoire que celle issue du Coran, ce thriller ne quitte jamais le domaine du possible.

Objectif La Mecque – Raoul Girodet – Résistance républicaine éditions – à commander ici

Christian de Moliner

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

Articles liés

Courage, J’apprends mieux à la maison, La fille de Vercingétorix, Objectif La Mecque, Heureux qui, comme mon aspirateur… : la sélection littéraire de la...

Courage, La fille de Vercingétorix, J'apprends mieux à la maison, Objectif La Mecque, Heureux qui comme mon aspirateur : voici la sélection littéraire de...