Nantes. Chaudière en panne dans une maternelle du Coudray : 9° dans les classes

A LA UNE

Cela faisait trois semaines que la chaudière de la maternelle du Coudray, rue de Lorraine, avait des faiblesses. Pannes régulières, enfants qui revenaient malades de la classe, mais la mairie de Nantes n’a pas réagi. Ce 2 décembre, elle a fini par tomber en panne définitivement. Ce matin, il faisait 9° dans les classes.

Pis, comme l’école est censée fermer dans les cinq ans, le raccordement au chauffage urbain n’a pas été fait. « On l’a proposé dans notre immeuble, ça a été facturé 11.000 €, mais comme notre chaudière avait déjà 35 ans, on l’a fait et on ne s’en plaint pas », nous explique un voisin. « Là, ils ont du faire des économies de bouts de chandelle, et résultat, la chaudière a quand même claqué, la loi de Murphy s’est appliquée », relève un parent d’élève.

« Ma fille revient malade de la classe depuis près de trois semaines », nous explique Mélissa, mère d’une élève de l’école maternelle. « Aujourd’hui, ils ont mis des petits chauffages d’appoint électriques, parfois il y en a un pour chauffer toute une salle, comme dans la salle de motricité, ça ne suffit pas du tout », relève un autre parent d’élève ; sur l’un d’eux, il est écrit « convecteur de courtoisie prêté par le PMA n°28 ».

« La chaudière a près de 40 ans et le brûleur ne se fait plus », explique encore un parent d’élève. Nous n’avons réussi à joindre l’astreinte « urgence bâtiment » de la mairie de Nantes, ouverte de 9 à 12 et de 14 à 17 : pour une urgence, il est préférable qu’elle arrive aux heures ouvrables, et pas en pleine nuit comme au marché de Talensac en mai dernier.

Selon nos informations, la chaudière pourrait ne pas être remplacée avant une semaine, ce qui laisse prévoir plusieurs jours de froid encore pour les élèves concernés. A moins que l’école ne soit fermée le temps que le chauffage soit réparé…

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés