Avec Don Quichotte, Cervantès construit une oeuvre originale et un des héros les plus emblématiques de la littérature. Après de multiples aventures, l’auteur espagnol réalise une véritable prouesse de l’écriture avec la mort de son héros. Une fin étonnante qui assurera pour l’éternité le succès universel de l’œuvre, en termes de mélancolie créatrice et de mort-renaissance qui laisse à l’humain toute sa place.

Présentation de l’intervenant Jocelyne Aubé-Bourligueux est professeur émérite de Littérature Espagnole de l’Université de Nantes, agrégée des Lettres, officier des Palmes Académiques. Membre du Groupe de Recherches CRINI (Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’lnterulturalité). Elle est l’auteur de nombreux articles et en particulier d’un ouvrage intitulé : Lorca ou La Sublime Mélancolie. Morts et Vies de Federico Garcia Lorca. Biographie Paris : Editions Aden, coll. « Cercles des poètes disparus », 2008, 2088 p.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine