Elle lance une marque de bijoux façonnés en Bretagne

A LA UNE

Mira Guendu, c’est le nom que Maud a choisi de donner à la marque de bijouterie qu’elle est sur le point de créer. Des bijoux en vermeil (argent massif plaqué or) qu’elle souhaite proposer en plusieurs couleurs : or jaune, or rose ou rhodié (couleur argentée). Une démarche originale présentée ainsi :

« À travers cette marque je cherche à promouvoir la région Bretagne, son histoire et ses savoir-faire. Loin des triskels, entrelacs et hermines souvent trouvés dans la bijouterie bretonne, il me tient à cœur de moderniser l’image du patrimoine breton en proposant des pièces intemporelles et graphiques ».

L’artisane souhaite toutefois donner une notion historique à chaque bijou. « Je travaille donc avec une docteure en histoire de l’art, spécialiste du bijou antique, à l’élaboration de livrets distribués avec chaque bijou. Ces livrets expliqueront la démarche de création, « ce qui fait le bijou breton » et un focus sur l’histoire du thème abordé ».

Maud présente son projet, sur la page Kengo dédiée (où elle récolte 3 000 euros pour le lancement de sa marque) : « j’attache une attention toute particulière à la fabrication de chaque bijou mais aussi aux choix des matières premières. Je vous ai donc sélectionné un fournisseur proposant de l’argent recyclé Origine France Garantie. Pour ce qui est de l’or massif (uniquement sur commande), je l’ai choisi labellisé RJC (Responsible Jewelry Council). Bijouterie peut alors rimer avec écologie (…) Dans ce projet je suis en charge de toutes les étapes allant du dessin de la collection, à la vente, en passant par la réalisation des prototypes, la fabrication, le polissage et même la confection et l’expédition des colis. Tout ceci est réalisé dans mon atelier niché au cœur de la Bretagne Romantique. Seule la phase de galvanoplastie (le placage) des bijoux n’est pas faite en Bretagne car je n’ai malheureusement pas trouvé de sous-traitant local (je suis preneuse d’adresses !). »

Pour le lancement de sa marque, elle a par ailleurs lancé un projet, Trugarez, pour remercier ses donateurs : « J’ai choisi pour cette campagne de créer un bijou exclusif réservé uniquement à mes contributeurs. La Collection « Trugarez » est née !!! Pour cette collection capsule, je me suis inspirée de plusieurs choses qu’il me tient à cœur de m’être à l’honneur durant cette campagne. La collection « Trugarez » est donc inspirée de la Bretagne (quelle surprise !), des femmes et aussi du breton qui est la langue la plus cohérente pour vous remercier. La synthèse de tout ça a été une évidence… nos chères et si célèbres bigoudens la coiffe fièrement hissée sur la tête ! Je n’ai décemment pas pu mettre toutes les coiffes bretonnes à l’honneur, c’est pourquoi j’ai fait le choix de la coiffe illustrée par le logo Kengo ».

Toutes les informations pour découvrir et éventuellement (si ses créations vous plaisent) soutenir la jeune femme, ici.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

Articles liés