Vents violents. Prudence lors des promenades en forêt !

A LA UNE

Des vents violents traversent actuellement notre région, et il devrait y avoir d’autres durant l’hiver. L’occasion de faire un petit rappel de prudence, notamment lors des sorties dominicales (ou autres) en forêt.

Beaucoup trouvent du charme à une promenade dans les bois par grand vent, sans mesurer l’ampleur du risque.  En effet, les épisodes venteux et les sols détrempés peuvent provoquer quelques chutes d’arbres et représentent un risque sur certains axes, chemins et aires d’accueil (risque de chablis, risque de chute de branches, glissades sur les pistes cyclables notamment).

Et puis il y a l’orage bien sûr et les curieux imprudents… Certaines attitudes sont à suivre pour éviter tout incident. La foudre tombe rarement sur la forêt. Deux choses essentielles sont à savoir : il ne faut jamais se mettre sous un arbre dominant, c’est-à-dire dont la cime dépasse celle des autres. Il est également conseillé de ne pas se réfugier sous un arbre isolé dans une clairière.

INTEMPERIES : l’ONF appelle à la plus grande vigilance en forêt !

Les forestiers œuvrent quotidiennement à sécuriser les axes routiers, les sentiers balisés et autres cheminements pour rejoindre plages et aires de repos des forêts domaniales. En cas de vents violents ou de tempête, le risque zéro n’existe pas. C’est pour cette raison que certaines consignes de sécurité sont à respecter en cas d’alerte «vents violents» et «tempête». Nous avons tendance parfois à minimiser sa force… Le vent peut être pourtant très dangereux. Nous ne sommes jamais à l’abri de chutes de branches, voire de l’effondrement d’un arbre !

Par ailleurs, les aiguilles et feuilles mouillés accumulés sur les itinéraires destinés aux promeneurs rendent les cheminements peu sûrs. Lorsqu’une alerte météorologique est en cours, l’ONF recommande au public d’éviter de se promener dans les forêts domaniales de la région. Ces règles sont à garder à l’esprit par tous, petits et grands, pendant et après tout passage venteux durant l’année. Dès la fin des intempéries, les forestiers contrôlent pendant plusieurs jours les zones les plus fréquentées en priorité. Ils élargissent ensuite leur périmètre de surveillance.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Un roi sans divertissement, roman de Giono, adapté en BD

Après Le Chien de Dieu, biographie de l’écrivain Céline, et Nez-de-Cuir, célèbre roman de Jean de La Varende, Jean...

Articles liés