Rennes. Il fait boire et drogue une jeune fille mineure avant de la violer [MAJ]

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

MAJ 18/1/2020 : le violeur, déjà connu défavorablement de la justice, a été arrêté. Il est de type nord-africain et originaire de la région parisienne.  

Le 30 décembre dernier, un crime particulièrement abject s’est déroulé à Rennes – une jeune fille mineure, blanche, a été violée par un homme d’origine nord-africaine, actuellement recherché. Ce dernier l’a fait boire et avaler des médicaments avant de la violer pendant son sommeil, profitant de son inconscience.

Selon nos informations, la victime, âgée de 17 ans et déscolarisée, était à Paris depuis plusieurs semaines. Voulant rentrer pour le jour de l’An dans sa famille, près de Saint-Nazaire, elle a pris un TGV pour Rennes où elle devait reprendre un train – finalement supprimé pour cause de grève SNCF – pour Nantes.

Dans le train, un individu, « habillé avec un survêtement de marque, très cher », l’a convaincue de rentrer avec lui dans sa voiture, de Rennes à Saint-Nazaire. L’homme s’est présenté comme étant un » riche » qui « a de la famille à Dubaï » et dont le père vivrait de ses rentes.

Arrivé à Rennes, il a réservé une chambre d’hôtel, a fait boire la jeune fille – et lui a fait avaler 10 cachets de Valium avec de l’alcool. Puis il aurait profité de son sommeil pour la violer.

Récupérée par la police à la gare de Rennes, la victime a été hospitalisée et a pu porter plainte. Visiblement très marquée par son viol, elle a tenté de mettre fin à ses jours. Le suspect, âgé de 23 ans, est activement recherché.

Pour rappel, un violeur d’origine extra-européenne a déjà été interpellé dans la nuit du 27 au 28 décembre à Rennes : l’ADN de ce demandeur d’asile afghan a été retrouvé sur deux victimes de viols à Rennes, au pied de la tour des Horizons, en novembre et décembre dernier ; il est aussi mis en cause dans une affaire similaire à Brest.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Démarches administratives en ligne : comment éviter les arnaques ?

Si de plus en plus de démarches administratives sont réalisables en ligne, plusieurs sites peu recommandables proposent aux consommateurs...

Articles liés

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...