Petit bouchon niché au cœur de Redon, près des Halles et de la rue piétonne, l’Improbable est une halte aimable où le passant allouvi sera rassasié par une nourriture d’honnête facture.

Dans un étroit couloir qui sert de débarras à un invraisemblable bric-à-brac, où de vieilles robes disputent la place à de vieux 78 tours et à des meubles en fin de vie, les yeux et les oreilles en ont eux aussi pour leur argent. Le seul écot à payer en entrant, est celui d’aimer les trilles de la Fréhel, chanteuse connue pour des cantilènes qui ont frappé l’imagination de la jeunesse comme « le Fils de la femme poisson » dont la turlurette reste dans la mémoire des amoureux du cirque : « Je suis le fils de la femme poisson, Ma tante était femme à barbe, Mon grand père était homme-tronc, Mon frère est dompteur de lions! ». Heureusement, il n’est pas obligatoire d’aimer le cirque pour aimer l’Improbable et les réguliers susurrent que le maître des lieux à des goûts musicaux éclectiques et qu’en plus de la femme au nom de cap, on peut entendre Félix Mayol et son inoubliable « la Cabane bambou » ou encore Fragson et, les jours de grand vent, Polin et sa « Boiteuse du régiment ».

Malgré les apparences, les attablés ne sont pas laissés encaquer pour les seuls plaisirs des yeux et des oreilles. Un tableau présente à la craie des propositions de soupes, de tartines et même quelques protéines animales qui étonnent par leur simplicité, leur abondance et leur prix modique. Quatre côtes d’agneau, généreusement accompagnées d’un gratin de chou-fleur pour seulement 10 €, c’est plus qu’honnête, c’est un cri d’amour pour une nourriture saine et roborative, qui fait fi des diktats des intolérants et des sectaires, des tristes et des sans joie. Arrêtons-là et concluons par une affirmation : la seule chose d’improbable à l’Improbable est d’en ressortir déçu.

L’Improbable
2 Rue Duguesclin
35600 Redon

Balbino Katz

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine