Gastronomie. Un improbable bouchon à Redon

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Petit bouchon niché au cœur de Redon, près des Halles et de la rue piétonne, l’Improbable est une halte aimable où le passant allouvi sera rassasié par une nourriture d’honnête facture.

Dans un étroit couloir qui sert de débarras à un invraisemblable bric-à-brac, où de vieilles robes disputent la place à de vieux 78 tours et à des meubles en fin de vie, les yeux et les oreilles en ont eux aussi pour leur argent. Le seul écot à payer en entrant, est celui d’aimer les trilles de la Fréhel, chanteuse connue pour des cantilènes qui ont frappé l’imagination de la jeunesse comme « le Fils de la femme poisson » dont la turlurette reste dans la mémoire des amoureux du cirque : « Je suis le fils de la femme poisson, Ma tante était femme à barbe, Mon grand père était homme-tronc, Mon frère est dompteur de lions! ». Heureusement, il n’est pas obligatoire d’aimer le cirque pour aimer l’Improbable et les réguliers susurrent que le maître des lieux à des goûts musicaux éclectiques et qu’en plus de la femme au nom de cap, on peut entendre Félix Mayol et son inoubliable « la Cabane bambou » ou encore Fragson et, les jours de grand vent, Polin et sa « Boiteuse du régiment ».

Malgré les apparences, les attablés ne sont pas laissés encaquer pour les seuls plaisirs des yeux et des oreilles. Un tableau présente à la craie des propositions de soupes, de tartines et même quelques protéines animales qui étonnent par leur simplicité, leur abondance et leur prix modique. Quatre côtes d’agneau, généreusement accompagnées d’un gratin de chou-fleur pour seulement 10 €, c’est plus qu’honnête, c’est un cri d’amour pour une nourriture saine et roborative, qui fait fi des diktats des intolérants et des sectaires, des tristes et des sans joie. Arrêtons-là et concluons par une affirmation : la seule chose d’improbable à l’Improbable est d’en ressortir déçu.

L’Improbable
2 Rue Duguesclin
35600 Redon

Balbino Katz

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Armée. La réponse d’un militaire d’active à la lettre du général Lecointre

Suite à la publication de la lettre ouverte d'anciens militaires et de celle de militaires d'active, alertant sur la...

Articles liés

Breizh adunvanet : ur vanifestadeg e Redon e miz even ?

Anv zo da vanifestiñ etre Redon ha Sant-Nikolaz-an-hent evit Breizh adunvanet d'ar 5 a viz even 2021. Bretagne Réunie a vefe e penn ar...

Don du sang à Redon les 18 et 19 mars 2021

Le don de sang est irremplaçable : ce geste essentiel et généreux permet de soigner un million de malades par an. Les donneurs sont...

Tyrannie sanitaire. Le désespoir d’un restaurateur nantais

Charles Henri Le gaillard est à la la tête d'un restaurant idéalement placé, au cœur de Nantes. Une affaire qui marche, une table reconnue,...

Nantes : manger comme au resto pendant le confinement, c’est possible

Le nouveau confinement du à la "crise sanitaire", autrement dit cette curieuse situation où le gouvernement n'est pas capable d'empêcher les islamistes de passer...