Nantes. Un policier : « L’institution judiciaire nous empêche de faire notre travail et d’assurer la sécurité des Nantais ».

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

La délinquance liée aux mineurs étrangers isolés explose à Nantes depuis deux à trois ans – une partie d’entre elle recouvre des vols à la roulotte, mais aussi des vols à la tire ou des vols de collier, souvent à main armée. Un mineur qui se dit âgé de 13 ans – un âge qui permet d’échapper à l’emprisonnement ferme – a été arrêté trois fois en trois jours à Nantes.

Arrêté trois fois en trois jours…

Il a en effet été arrêté trois fois les 13 et 14 janvier, pour vol, recel de vol et enfin vol à main armée d’un collier en or – sous la menace d’un couteau, en réunion, dans la soirée du 14 à l’arrêt Hôtel-Dieu, véritable point noir de l’insécurité en centre-ville. A chaque fois il a été remis en liberté – cependant il pourrait légalement aller en prison, ou en centre éducatif fermé, ce qui est impossible en-dessous de 13 ans.

« Les magistrats se plaignent du sous-effectif et de l’augmentation de l’insécurité, mais ils en sont directement responsables », tempête ce policier nantais chevronné. « Quand ils remettent dehors des délinquants chevronnés, quand ils libèrent ou refusent de poursuivre des gens qui se disent mineurs mais qui n’ont, d’abord, rien à faire sur notre sol, ensuite, qui ne sont pas mineurs du tout, ou n’ont pas l’âge qu’ils disent et enfin, qu’on a déjà arrêté trente ou quarante fois, ils leur disent en substance ‘’bravo les gars continuez, vous êtes libres de piller, voler, violer à Nantes, vous ne serez pas punis’’. A se demander s’ils habitent ici ou s’ils ont des enfants ? »

Déjà condamné à Montpellier

Et ce d’autant que cet adolescent en particulier a déjà été condamné à des peines de prison ferme à Montpellier – il l’a cependant été par défaut, puisqu’il était absent à son jugement. « Ce genre de délinquant n’a rien à faire dehors », résume un autre policier nantais. « On sait très bien que dès lors qu’on va le libérer, il va retourner en ville, là où il a l’habitude d’agir, et il va recommencer. Encore et encore, parce qu’il sait que le système le protège. La seule chose qui marche, c’est que l’institution dise stop et l’envoie en prison. La bienveillance, ils prennent ça pour de la complaisance et commettent des délits toujours plus graves ».

Un point de vue issu du terrain qui visiblement peine à se faire entendre auprès des magistrats à Nantes. « La conséquence, les Nantais la subissent au quotidien – la ville est de moins en moins sûre, et beaucoup s’inquiètent quand ils rentrent tard ou lorsque leurs enfants sont sortis. Ce n’est pas contre la police qu’il faut manifester. Nous on fait ce qu’on peut, avec très peu de moyens par rapport à tout ce qui se passe et à la gravité de ce qui se passe. Mais clairement, l’institution judiciaire nous empêche de faire notre travail et d’assurer la sécurité des nantais ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Articles liés

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal de TVLibertés évoquera ensuite l’explosion...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été enlevé vendredi par son père,...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux indiquent que ces derniers peuvent...

Démarches administratives en ligne : comment éviter les arnaques ?

Si de plus en plus de démarches administratives sont réalisables en ligne, plusieurs sites peu recommandables proposent aux consommateurs d'effectuer ces démarches à leur...