Ce 28 janvier les sapeurs-pompiers ont prévu de se rassembler à Paris. En grève depuis juin 2019, ils réclament une revalorisation de leur prime de feu, plus d’effectifs et de reconnaissance envers la profession. Plus de détails en images.

Alain Laratta, porte-parole intersyndicale sapeurs-pompiers, justifie cette mobilisation : « Les autres forces de sécurité intérieures, police et gendarmerie, sont sur un pourcentage de prime qui est entre 26 et 28 %. Les sapeurs-pompiers sont à 19 % depuis 1990. On demande à l’aligner sur le même niveau de revenus que nos autres collègues.»

Parmi les autres demandes des sapeurs-pompiers : la reconnaissance de leur métier comme métier à risque pour faciliter les dépars anticipés à la retraite, l’augmentation des effectifs ou encore un plan d’action pour mieux prendre en compte la sécurité des soldats du feu, aussi bien face à la toxicité des fumées qu’aux agressions subies en intervention. «Ce que nous demandons c’est que la peur change de camp, avance Alain Laratta. C’est que toute personne qui agresserait un sapeur-pompier soit traitée de la manière la plus sévère possible pour envoyer un message aux autres».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine