Fake News. Non, les archives du service historique de la Défense ne sont pas fermées aux historiens !

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Depuis début janvier, plusieurs médias mainstream soucieux de vendre du papier ont publié divers articles faisant état d’une soi-disant « fermeture des fonds historiques 39-45 » aux historiens et chercheurs. Ce qui s’avère en réalité faux.

Il s’agit des fonds du service historique de la défense, à Vincennes (SHD), fonds ouverts au grand public depuis 2015. Ils seraient subitement devenus « fermés », bloquant les travaux de recherche en cours. Ces informations ont été reprises par l’extrême-gauche nantaise, qui affirme que les informations relatives à Vichy et aux guerres coloniales seraient devenues inaccessibles, du fait du « secret-défense », surfant allégrement sur un complotisme aux accents du « on nous cache tout, on ne nous dit rien ».

En réalité, la ficelle de l’extrême-gauche et de la presse mainstream est un peu grosse. Depuis début janvier, il s’agit seulement d’imposer une réservation préalable avec un délai de 10 jours pour certaines séries de documents, afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’éléments ou de mentions d’éléments encore classifiés secret défense. Le cas échéant, les documents classifiés seront retirés de la communication, ou au besoin déclassifiés.

Le secret défense n’est pas une spécificité française – même si pour l’extrême-gauche il est doublement suspect, « car imposé par un état réputé hostile et sur des événements historiques ou politiques dont ils ont une lecture souvent extrêmement partisane et militante », résume un étudiant en histoire nantais, « lassé par cette polémique qui n’a pas lieu d’être, propulsée par des gens dont les grands-parents faisaient du marché noir alors qu’eux, en braves militants anar-bourges, veulent fusiller tous les collaborateurs et militaires opposés au FLN, et si possible leurs descendants ». Nombre de fonds restent d’ailleurs librement communicables, sur Vichy notamment.

L’historien et auteur de romans historiques Arnaud Delalande a retweeté une réaction à ce sujet : « 1500 RT [retweets] pour une intox visant le SHD. Les fonds ne sont pas fermés mais certains ne sont plus consultables après réservation préalable. Ce qui en soi n’est pas plus surprenant que ça quand on bosse avec des fonds historiques. Mais ça fait moins le buzz ».

Reste à se demander pourquoi la presse mainstream a embrayé sur la polémique lancée par l’extrême-gauche et certains militants. Volonté de vendre du papier ? Ou tout simplement parce que les mesures prises par le SHD gêneraient quelques travaux dont la vocation serait largement plus militante que historique ?

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine –

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

« Je n’avais pas envie d’appartenir au camp des menteurs et des traitres ». De la France insoumise à « facho »

Ex-sympathisant de La France insoumise, Victor a été déçu par la dérive racialiste de l'extrême-gauche et s'est tourné vers des idées plus ancrées dans...

Qui sont les Blacks Blocs ? Par Xavier Raufer

Xavier Raufer fait un point sans concession sur les militants en noirs en guerre contre le mobilier urbain. Se réclamant antifascistes, leurs méthodes discutables...

I-Média n°325 – Les médias et l’extrême gauche attaquent la police

I-Média n°325 – Les médias et l’extrême gauche attaquent la police https://www.youtube.com/watch?v=gME0KjYobbE Sommaire  01:37 L’image de la semaine L’image de la semaine, ce sont ces pistes de...

L’autonomie stratégique européenne : un rêve qui s’éloigne…

C’est très exactement ce qui est à craindre avec l’arrivée de Biden, c’est à dire « l’affaissement du soufflé » de l’autonomie européenne, et...