A propos du livre Emmanuel, Brigitte et moi…

Le titre évidemment fait penser à un couple célèbre et, bien sûr, il n’est pas là par hasard. Les deux héros de ce roman de 196 pages sont Emmanuel, un enfant de restaurateur, Brigitte la fille d’un libraire qui appartient à la bourgeoisie de Saint Arcapriès une petite station balnéaire imaginaire de la côte d’azur. Brigitte se marie à vingt et un ans et devient rapidement mère de trois enfants. Un troisième personnage complète ce duo, un journaliste mondain qui joue par ses révélations successives un rôle-clé dans l’histoire.  Brigitte a 40 ans quand elle rencontre Emmanuel alors un adolescent de 15 ans. Le jeune homme suit des cours dans un lycée hôtelier et a pour objectif de reprendre le restaurant paternel. L’inévitable se produit, une liaison se noue. Ces amours « interdites » ne peuvent rester longtemps cachées : Emmanuel est exilé à Paris pour terminer ses études. Brigitte vient le relancer après une pause de quelques mois. Elle divorce, affronte la tempête, la surmonte et épouse son amant.

L’Élysée est symbolisé par « le château » un grand restaurant aux très nombreux employés dont le chef est curieusement élu par un comité restreint. Les prénoms des vainqueurs successifs sont, comme par hasard, Charles, Georges, Valery, François, Jacques et un deuxième François. Ce dernier, victime d’une cabale, doit céder sa place à Emmanuel qui connaît alors une gloire médiatique fulgurante et exceptionnelle, mais les Dieux sont jaloux et provoquent la chute du couple. L’auteur voit une jeune Marion succéder à Emmanuel. Quinze ans après, le journaliste retrouve le duo aux commandes d’une gargote parisienne et les convainc de se confier à lui pour écrire leurs mémoires

Ce roman est remarquablement bien écrit surtout dans les premières pages ; ces dernières ne contiennent aucune erreur de style, les mots choisis sont appropriés et produisent l’effet voulu. Au-delà de son intrigue que l’on peut juger conventionnelle et prévisible (mais vu le thème choisi pour cette fable, l’auteur pouvait difficilement faire mieux), ce texte est une métaphore sur le temps qui passe, sur l’instant présent qui rapidement devient le passé, sur ce qu’on a été et dont il ne reste plus que la nostalgie. Cette partie, la plus personnelle de l’auteur est sans doute la plus réussie, la plus émouvante, celle qui fait vibrer le lecteur, l’enchante et prouve que M. Llense est un grand écrivain ; le reste est plus convenu, comme l’est la dénonciation de l’omniprésence des médias qui font et défont les réputations et où les coups bas, les révélations fausses ou vraies abondent. Nous ne savons que trop et la récente affaire Griveaux ne fait que conforter cette analyse.

Christian de Moliner

Emmanuel, Brigitte et moi, d’Alain Llense éditions librinova 14,90 €

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS