Saint-Brieuc. Un dealer afghan : « Chez nous on viole les chiennes d’Américaines et de Françaises »

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

« Chez nous on viole les chiennes d’Américaines et de Françaises ». Il ne s’agit pas d’un poème de Victor Hugo, n’en déplaise à Yann Moix, mais des propos qu’un immigré afghan a tenu à un gendarme de Saint-Brieuc, lors d’une déposition dans une affaire de trafic de drogue, entre autres.

Cet individu de 23 ans, comme en bichonne tant les associations de défense des migrants qui sévissent en Bretagne, était jugé devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, mardi 3 mars. Au menu, trafic de drogue, menaces de morts et outrages envers des personnes dépositaires de l’autorité publique. Un vrai modèle d’intégration en quelque sorte pour cet individu, incarcéré depuis plus d’un an pour une autre affaire criminelle dont il attend encore le procès.

À l’occasion d’une perquisition chez lui, la police retrouve du cannabis en quantité, et 850 € euros en espèce. Qui lui vaudront un test de dépistage aux stupéfiants, avant lequel il se permettra une première prose à vous donner envie de le naturaliser français dans la foulée : « Bande de fils de putes, j’ai enregistré vos têtes, je vous ferai la peau. Si on était dans mon pays il y a longtemps que vous seriez au bout d’une corde ». Puis, notre Victor Hugo afghan de continuer : « Chez nous on viole les chiennes d’Américaines et de Françaises ». Avant de multiplier insultes, provocations, menaces…

Cela n’empêchera pas l’individu de bénéficier d’un interprète (payé par le contribuable) lors de son procès, durant lequel il nie le trafic de drogue et clame son amour de la France, tout en niant avoir insulté la police, ce qui fait dire, y compris au procureur, d’arrêter de prendre les gens pour des imbéciles.

La peine prononcée est de neuf mois de prison dont six avec sursis. Le prévenu devra verser 550 € à chacun des gendarmes concernés. En attendant le jugement pour l’affaire criminelle qui lui vaut d’être en détention provisoire. L’homme ne sera pas expulsé dans son pays d’origine. À sa sortie de prison, il pourra potentiellement être rejoint par les milliers de ses compatriotes qui se massent actuellement à la frontière entre la Grèce et la Turquie et que l’islamiste Erdogan voudrait faire rentrer sur notre territoire.

L’enrichissement culturel, on en redemande…

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Articles liés

Eoliennes marines en baie de Saint-Brieuc : les travaux reprennent !

Parti de Rotterdam le 14 juillet dernier le navire de forage Aeolus est arrivé sur zone ce vendredi 16 juillet, Pourtant, entre huit et...

Contre le Pass Sanitaire, une manifestation à Saint-Brieuc le samedi 17 Juillet à 14H

La Bretagne se réveille contre le Pass et le Tyrannie sanitaire. Plusieurs manifestations sont annoncées samedi 17 juillet, après celles, ce mercredi, de Guéméné...

Eolien en baie de Saint-Brieuc : Aeolus bientôt sur zone

Le 14 juin dernier, la baie de Saint-Brieuc était victime d'une pollution marine provoquée par une fuite d'huile sur le bateau Aeolus. 140 m...

Viol à Saint-Brieuc. Dix ans de prison pour Mouhamadi El Moundi

Certains responsables associatifs pro immigrés considèrent sans doute qu'il s'agit « d'enrichissement culturel » ou de « moeurs différentes ». Pas la cour d'assises...