Exposition. L’épopée napolénienne en figurines au Musée de l’Armée à Paris

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Une quarantaine de figurines de plomb issues d’une prestigieuse collection privée présentent les personnages historiques les plus célèbres et les grands généraux de l’épopée napoléonienne dans leurs riches uniformes. Une exposition présentée par le musée de l’Armée, à Paris, du 28 mars au 21 juin.

Ces portraits miniatures, en trois dimensions, sont toutes des pièces uniques d’une très grande qualité artistique, réalisées à la main à l’échelle 1/30 (54 mm) et inspirées de portraits de l’époque napoléonienne. La sculpture est l’œuvre de Piersergio Allevi et la peinture est réalisée par Danilo Cartacci. Elles sont le fruit de nombreuses recherches historiques en uniformologie, fondées sur l’analyse de documents et la lecture critique des sources iconographiques de l’époque. La première partie de l’exposition est consacrée à la Garde consulaire à cheval aux Tuileries en 1800. Celle-ci portait des uniformes spectaculaires, typiques d’une mode extravagante, caractérisée par l’emploi de plumages associés à des armes et des fourrures exotiques, le tout dans une multitude d’ornementations dorées. L’empereur Napoléon Ier est ensuite présenté revêtu de différents uniformes qu’il porta tout au long de sa longue carrière, des campagnes d’Italie à celle d’Égypte, ainsi que lors de la campagne de France de 1813.

La section suivante présente les maréchaux et généraux de l’Empire, figurés à la fois dans leurs uniformes de parade et dans ceux portés en campagne. Enfin, les hussards, célèbres cavaliers de la Grande Armée, dont notamment le prince de Salm, clôturent le parcours. Les visiteurs pourront retrouver les uniformes que revêtent ces figurines au sein du parcours permanent du Musée, dédié au Premier Empire.

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition présentée au sein des Cabinets insolites, ouverte tous les jours de 10h à 18h et jusqu’à 21h le mardi Un livret-jeux est disponible en français et en anglais pour découvrir l’exposition en famille Le catalogue de l’exposition est en vente à la librairie-boutique du musée de l’Armée Musée de l’Armée Hôtel national des Invalides 129, rue de Grenelle 75007 Paris

Plus d’informations sur musee-armee.fr

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Le saccage de Paris en débat

Côté rue de Paris, des embouteillages, du patrimoine public saccagé ou vendu aux enchères, des rues sales et livrées aux ordures, des rats, des...

Retour à Stalingrad….en plein Paris ! [L’Agora]

Des éclairs trouent la nuit. Des explosions succèdent à d’autres explosions. Des hommes, des femmes fuient, courent vers le bout de la rue avant...

Jean-Marc Ayrault peine à faire valoir le thème de l’esclavage

En confiant les clés de Nantes à Johanna Rolland en 2014, Jean-Marc Ayrault imaginait-il qu’il allait si vite devenir un has been ? Débarqué de...

Quand Nietzsche évoquait Napoléon

En ces jours particuliers, citons ce bel extrait de Nietzsche à propos de Napoléon. En contrepoint aux discours convenus, un texte aux antipodes de...