La matinée du vendredi 6 mars a été épique à l’hôtel de police nantais : outre une théorie de vols à l’arrache, agressions, vols roulotte etc. pas moins de quatre plaintes pour agression sexuelle ont été déposées. L’occasion de rappeler une affaire récente, où un récidiviste s’est attaqué à un mineur à Saint-Herblain.

Déjà condamné pour agression sexuelle sur mineur

Agé de 31 ans et déjà condamné en 2009 pour agression sexuelle sur mineur – outre cinq autres condamnations – l’auteur présumé avait interdiction d’entrer en contact avec des mineurs et de paraître aux abords des écoles, crèches etc. Néanmoins il avait été surpris le 2 mars en train de roder aux abords du gymnase du Vigneau, à Saint-Herblain – et par le passé aux abords d’autres gymnases et écoles de la commune.

Le 3, il passe à l’action vers 17h45 : un enfant de 12 ans est surpris dans ce même gymnase par un homme qui lui passe sa main gantée sur la bouche, et le tire en direction des sanitaires et le plaquer au sol. L’enfant se débat et crie, il réussit à s’en tirer, l’agresseur s’enfuit, et est rapidement interpellé sur son lieu de travail, le 5 mars.

 « Il s’agit d’un détraqué et il était en liberté », s’étonne un policier nantais qui estime qu’on « devrait faire comme aux Etats-Unis, pouvoir publier les localisations des personnes condamnées pour des viols, des agressions sexuelles ou des meurtres » : plus de 800.000 sont ainsi fichés, ce qui rassure une grande majorité d’Américains, même si leur efficacité contre la récidive fait débat. Cette fois, cet agresseur devrait être placé en détention provisoire, « mais on a attendu qu’il passe à l’acte pour le faire », achève le policier.

Lors de la perquisition chez lui ont été retrouvées des cartes scolaires d’enfants. L’agresseur présumé est soupçonné d’être passé à l’acte, non seulement à Saint-Herblain mais aussi au gré des chantiers de son entreprise d’insertion, dans le département. Un numéro a été mis en place par la police pour les enfants ou les parents qui ont pu avoir vent d’un rôdeur : 02.53.46.73.76.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine