Drogue à Nantes. Le chien policier avait du flair…

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Les chiens de la police sont des bons dénicheurs de colis stupéfiants. En deux jours, un chien de la police a trouvé près de 1.7 kilos de cannabis, d’abord au nord puis au nord-est de Nantes.

Jeudi 5 février, lors d’une visite de parties communes d’immeubles dans les quartiers nord de Nantes, rue Jacques Cartier, un chien s’est mis en arrêt devant une voiture en stationnement. Une fois remorquée à l’hôtel de police, la Seat Altea abritait sous le planchait du véhicule 514 grammes de cannabis (31.000 € à la revente au détail) ,876 grammes d’herbe (6000 € à la revente au détail) ainsi qu’un revolver modèle 1892 avec six cartouches de 8 mm. Le total des armes saisies dans le cadre d’affaires en lien avec les stupéfiants, depuis le début de l’année, dépasse déjà allégrement la dizaine, selon nos informations.

Ce lundi 9 mars, suite à une autre visite de parties communes dans un quartier touché par la vente de stupéfiants, un chien s’arrête devant l’arrêt d’un local square Bernard Lijot, quartier de la Halvêque à Nantes, non loin du périphérique. Le bailleur social constate que le barillet de la porte a été remplacé.

Sur place, un sac de course avec deux savonettes de 103 et 101 grammes de cannabis (1400 € à la revente au détail) sont découvertes, ainsi que 11.96 grammes de cocaïne en deux sachets (900 € à la revente), une balance et 6770 euros en liquide. « Le stock d’un dealer pour plusieurs jours et sa recette sur quelques soirs », assure un policier nantais.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme, Tour d’Italie. Ganna remporte la première étape du Giro

Le Tour d'Italie s'est élancé de Turin, samedi 8 mai. Et les cyclistes ont débuté par un contre-la-montre individuel de...

Rugby. RC Vannes – Oyonnax (13-26) : un match à oublier

Le RC Vannes s'est incliné jeudi soir, face à un prétendant sérieux au top 14, Oyonnax, qui est venu...

Articles liés

470 grammes de ketamine saisis à Nantes

Dans la nuit du 5 au 6 mai lors d'un contrôle routier à Nantes, les policiers ont arraisonné une voiture conduite par un couple...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient des contrôles ont été attaqués....

Colère policière : « Nous voudrions que Dupond-Moretti parte dans le Nord et qu’il ne revienne plus »

Une marche des forces de l'ordre aura lieu à Paris le 19 mai pour rendre hommage au policier tué le 5 mai à Avignon...

Crime, cannabis et police, l’Etat coupable

A la une de ce journal, nous reviendrons sur le meurtre d’un policier à Avignon. Un crime sur fond de trafic de drogue en...