Pour garder la forme malgré le confinement : tai-chi et qi-gong

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Quels exercices physiques pratiquer dans un petit espace en ces temps de confinement ? Le gouren et autres sports celtiques ne sont pas exactement adaptés aux appartements modernes… Des disciplines moins exigeantes en espace permettent de garder la forme. Breizh-info a posé la question au Rennais Jean Terrière, expert en tai-chi.

Breizh-info : Comment vous êtes-vous formé au tai-chi ?

Le caractère « xué » représente des mains écrivant des caractères (donc enseignant) au-dessus d’un enfant.

Jean Terrière : Le tai chi est une discipline asiatique exigeante qui impose l’apprentissage de séquences de mouvements. Pour cela, on doit observer son maître et l’imiter, en silence. C’est aussi le cas pour des arts comme la peinture, par exemple : en chinois, apprendre et imiter sont représentés par le même caractère [xué]. J’ai longtemps vécu en Chine et à Singapour, où j’ai eu la chance de me former auprès de maîtres renommés comme Ang Tee Tung et Michael Kee, dans la ligne directe de Yang Chen Fu.

B.I. : Peut-on pratiquer le tai-chi dans un espace confiné ?

J.T. : On le voit surtout pratiqué en extérieur mais on n’a pas forcément besoin de beaucoup d’espace. Le tai-chi n’est pas seulement une gymnastique douce, c’est un art martial, il comporte des mouvements élaborés et bien codifiés, en particulier des coups de pied et des coups de poing au ralenti. L’apprentissage peut être un peu fastidieux, surtout sans professeur!

Pour des débutants qui ont simplement besoin de garder la forme, le qi-gong est plus indiqué. La base est la même, le but est toujours de canaliser son énergie vitale (chi, ou ki en japonais ). Comment ? Il s’agit de se concentrer sur ses mouvements, tout en se relaxant et en respirant profondément.

B.I. : Avez-vous des références à conseiller ?

J.T. : Un livre ancien mais qui reste une référence en français : Tai ji quan, d’après l’enseignement du maître Ang Tee Tong, de Michel Deverge. C’est un ouvrage très pédagogique qui convient très bien pour débuter le tai-chi. Il se trouve que le maître chinois Ang Tee Tung a été mon premier professeur à Singapour en 1974. Il venait alors de fonder le Chinese Nature Cure Institute, qu’il dirige toujours. Pour le qi-gong, voyez Le Grand livre du Qi Gong pour débuter, de Nicole Chatal, qui enseigne cette discipline à La Baule.

B.I. : Des vidéos ?

J.T. : Il en existe beaucoup, mais il ne faut pas prendre n’importe laquelle. C’est comme partout, il y a des charlatans ! Écoutez Jean-Paul Dutrey sur YouTube. Puis suivez les Vingt mouvements essentiels du Qi Gong par maître Ke Wen. Pour le tai-chi, le nec plus ultra est la démonstration de Tung Ying-chieh, maître parmi les maîtres. Mais le film est ancien… et il  est tourné en extérieur. De quoi frustrer les confinés !

B.I. : qui peuvent néanmoins pratiquer en appartement ?

J.T. : Pendant cette période de confinement, si vous tenez vraiment à faire du tai-chi en appartement sans professeur, je ne devrais pas le dire mais rien ne vous empêche de brûler les longues étapes de l’apprentissage telles que je les ai connues en Asie dans les années 70 !

Regardez bien un maître sur une vidéo, imitez quelques mouvements en restant le plus détendu possible. Quand vous faites le geste de pousser en avant, expirez, et quand vous faites le geste de tirer vers vous, inspirez.

Lorsque, en faisant des pas en avant, vous arrivez sur votre mur, ou votre table, soit vous l’esquivez en tournant doucement vers le côté, soit vous passez tout de suite aux pas en arrière comme dans « repousser le singe ». Personne ne vous critiquera si vous n’avez pas respecté scrupuleusement l’ordre des 108 mouvements ou si vous n’en avez exécuté que deux ou trois !

Pratiquée de préférence au lever du soleil, cette méditation en mouvement vous détendra et calmera la tempête de votre âme !

Propos recueillis par MLS

Photo : DR, copie partielle d’écran de la vidéo « Les vingt mouvements essentiels du Qi Gong par maître Ke Wen ».
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

Articles liés