Né en 1895, mort en 1998 à quelques semaines de son 103ème anniversaire, Ernst Jünger a traversé le XXe siècle comme un météore.

Aussi célèbre en France qu’en Allemagne, son œuvre d’écrivain et d’essayiste lui a permis d’illustrer des « idéaltypes » aussi différents que celui du Soldat du Front (« Orages d’acier »), du Travailleur, du Rebelle (avec le thème du « recours aux forêts ») et de l’Anarque (« Eumeswil »). Pour en parler, Alain de Benoist reçoit deux spécialistes de sa vie et de son œuvre : Isabelle Grazioli-Rozet, maître de conférences à l’Université de Lyon, et le germaniste François Poncet, traducteur de plusieurs ouvrages de Jünger.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine