Des robots aident à lutter contre le coronavirus dans le monde

A LA UNE

Des robots jouent un rôle important dans la lutte contre le coronavirus SARS-CoV-2 dans le monde. Le robot de désinfection UVD, par exemple, est en forte demande depuis le début de la pandémie de COVID-19. Les hôpitaux chinois ont commandé plus de 2 000 robots UVD au fabricant danois Blue Ocean Robotics. Ils ont commencé à détruire des virus à Wuhan, où la pandémie mondiale a commencé. Les unités opèrent dans plus de 40 pays – en Asie, en Europe et aux États-Unis. UVD utilise la lumière ultraviolette (UV-C) pour tuer les micro-organismes nuisibles. Le robot est actuellement titulaire du prix de l’innovation IERA décerné par l’IEEE et la Fédération internationale de robotique (IFR). 

« Nous aidons maintenant à résoudre l’un des plus gros problèmes de notre époque, en empêchant la propagation de virus et de bactéries avec un robot qui sauve des vies », explique Claus Risager, PDG de Blue Ocean Robotics. « La demande immédiate a beaucoup augmenté avec l’épidémie de COVID-19. Les clients existants achètent beaucoup plus d’unités qu’auparavant, et de nombreux nouveaux clients commandent les robots UVD pour lutter contre le coronavirus et d’autres micro-organismes nuisibles. » Il s’agit d’une réussite continue pour le robot primé IERA. Blue Ocean Robotics a connu une croissance des ventes de plus de 400 % par an au cours des deux dernières années.

Le robot se déplace de manière autonome 

Le robot danois se déplace de manière autonome dans les chambres des patients et les salles d’opération – couvrant toutes les surfaces critiques avec la bonne quantité de lumière UV-C afin de tuer des virus et des bactéries spécifiques. Plus le robot expose de lumière à une surface, plus les micro-organismes nuisibles sont détruits. Dans une chambre de patient typique, 99,99 % de tous les virus et bactéries sont tués en 10 minutes.

Un robot-aide dans les aéroports, les écoles ou les bureaux

« UVD est un dispositif supplémentaire qui assiste le personnel de nettoyage », a expliqué Claus Risager. Pour des raisons de sécurité, il fonctionne seul et désengage automatiquement la lumière UV-C si quelqu’un entre dans la pièce. Le robot collaboratif peut être utilisé dans divers espaces clos – pas seulement dans les hôpitaux. La technologie fonctionne également dans des environnements tels que des bureaux, des centres commerciaux, des écoles, des aéroports et des installations de production.

« Les robots ont un grand potentiel pour nous soutenir dans la grave pandémie de corona actuelle », a déclaré le Dr Susanne Bieller, secrétaire générale de la Fédération internationale de robotique.
« Ils peuvent nous soutenir dans les environnements de soins de santé, mais aussi dans le développement, les tests et la production de médicaments, de vaccins et d’autres dispositifs médicaux et auxiliaires. Les tâches de désinfection effectuées par exemple par des unités UVD ou la distribution sûre de matériel hospitalier dans des zones de quarantaine – sans contact personnel – fournies par exemple par le robot mobile Phollower de Photoneo, ne sont que deux exemples parmi tant d’autres. »

Désormais, les robots médicaux représentent un marché bien établi des robots de service avec un potentiel de croissance considérable. Les ventes de robots médicaux ont augmenté de 50 % pour atteindre 5 100 unités en 2018. Selon les statistiques publiées dans World Robotics par IFR.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Valérie Pécresse sera la candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle 2022

Les résultats du second tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle sont tombés. La...

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

Articles liés