Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration et « métiers en tension ». Eric Zemmour favorable à des robots plutôt qu’à des étrangers

Immigration et « métiers en tension ». Eric Zemmour favorable à des robots plutôt qu’à des étrangers comme il l’a indiqué sur BFMTV où il était invité. Un bon exemple existe d’ailleurs au Japon.  En effet, avec un taux de natalité en chute libre et une population active en baisse constante, le Japon tente de faire face en innovant dans la robotique plutôt qu’en ouvrant ses frontières à une main-d’œuvre étrangère.

Toute l’intervention ici

Nous avions déjà évoqué d’ailleurs cette possibilité ci-dessous :

Japon. Face au défi démographique, des robots plutôt que l’immigration ! [Vidéo]

Non, l’importation massive d’immigrés extra-européens livrés au grand patronat et à l’Etat pour pourvoir des emplois usants et mal payés n’est pas une solution miracle. Elle peut au contraire, du fait des tensions culturelles, ethniques, religieuses, rapidement plonger un pays dans le chaos.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

16 réponses à “Immigration et « métiers en tension ». Eric Zemmour favorable à des robots plutôt qu’à des étrangers”

  1. Hervé dit :

    Génial ! Zemmour sait que les personnes de l’immigration travaillent dans la restauration, le bâtiment, l’agriculture (les cueillettes), les services à la personne, et les livraisons. Pour la restauration, si des robots pouvaient faire un pot-au-feu, une entrecôte à point avec une béarnaise, un millefeuille etc… et puis, la vaisselle ensuite….ça se saurait, non ?
    Dans le bâtiment…….il faut bien des hommes pour travailler avec les machines. Des machines à la place des peintres ? Des platriers? Des électriciens ? Non…les machines ne peuvent pas tout faire. Pour les services à la personnes ? Imaginez un robot qui accompagne une personne âgée pour faire ses courses….c’est ça son rêve de société à Zemmour ? Comment peut-on dire de telles bêtises, sachant que cela est impossible sur le terrain. Encore un coup de pub, décidément rien ne l’arrête !!!

    • Erwan Berric dit :

      @Rachid V. et si tu retournais sur les commentaires de Libé, tu nous ferais des vacances.

      • Hervé dit :

        @ Ernest La Bernique
        J’aime pas “Libé”, je préfère encore Ouest-France pour l’information politique et sociale de nos communes. Breizh-info est un journal en ligne intéressant pour ses articles qui amènent à des débats à bâton rompu sur ses forums. Et comme vous l’avez bien compris, l’intérêt d’un forum est donc justement qu’il ait des désaccords entre les différents intervenants. Sinon….dites-moi quelle utilité aurait un forum sans débats ?

      • Brunrouge dit :

        Erwan, je soutiens Eric. Le propos de Zemmour n’a aucun sens. Seuls les zemmourophiles aveugles vient là une proposition politique. Zelensky le comique, Zemmour l’ancien journaliste. Messieurs, un peu de modestie et de recul par rapport à vos déclarations.

  2. VORONINE dit :

    Lles robots travaillent pour nos retraites , et ne sont pas porteurs de maladies exotiques ,et n’ont pas droit au regroupement familial, entre autres avantages !

  3. Je ne suis pas un homme monsieur. dit :

    Il faut aussi remplacer les grévistes par des robots (ironie). Mais quel humouriste ce Zemmour ! Dommage qu’il ne travaille plus sur cette chaîne de divertissement du groupe Canal+ qui s’appelle CNEWS.

  4. Prétet Yvette dit :

    Ne pourrait-on former nos nombreux chômeurs à ces ”métiers sous-tension”?Et au lieu de faire venir des médecins ”étrangers”, il vaudrait mieux donner davantage de possibilités à nos étudiants en médecine ”français” pour devenir médecins…parce que les ”étrangers” (musulmans) ne respectent pas nos moeurs et augmentent notre insécurité!..

    • Hervé dit :

      Le plus simple pour vous est de boycotter les médecins et tous le corps de métier où vous apercevez des musulmans….puisqu’à mon avis, vous non plus…vous ne devez pas les respecter.

      • Héoui! dit :

        Si vous voulez refusé les allogènes, en particulier les inuits, comment faites vous pour vous faire soigner? En campagne, on peut éviter les inuits, mais en Ile de France? Et dans l’ouest de Paris?

      • Erwan Berric dit :

        @Rachid V. Réponse stupide de collabobo.
        A force de sucer les gris, tu en redemandes?
        Au fait, la bernique te dit : “Penn dotu!”

      • Hervé dit :

        @ La Bernique
        Le problème avec la bernique , c’est qu’elle est obtuse et austère (oui, je vous l’accorde ; grossière également). Mais quel calvaire pour elle d’avoir non pas un chapeau rond, (ce qui serait l’idéal)..mais une coquille aussi dure sur tête…ça rend sourd et, la bernique n’entend rien…. Ce qui lui donne une incommunicabilité avec quiconque qui lui adresse la parole. Tout est là, c’est le calvaire de la bernique…tout va mal !!! Et voilà pourquoi la bernique n’a jamais le moral. 😫

  5. Alanis openyourmind dit :

    Sacré Yvette Pretet,
    Tourner sept fois sa langue serait la solution pour la nouer…

  6. Dominique dit :

    VILTAÏS est en tension : encore et toujours plus de nouveaux immigrés en province, comme je l’avais prévu !

    Après ses deux nouvelles plantations d’immigrés en Bretagne, VILTAÏS va loger, nourrir, vêtir, distraire, et chouchouter en Corrèze 40 immigrés à Beyssenac dans une auberge très confortable achetée par l’association.

    VILTAÏS fera ainsi passer de 310 à 350 les immigrés installés en Corrèze, et le préfet Desplanques a déclaré qu’il faudra installer encore plus d’immigrants.

    L’ouverture sera faite en avril, autant dire que tout est déjà prêt. La population indigène est placée devant le fait accompli.

    Aucune des personnalités qui étaient venu manifester à Callac n’a aidé les 350 habitants de Beyssenac.

    Postulez pour un poste de direction chez VILTAÏS, c’est une affaire en plein développement !

    SOURCE : FDESOUCHE 14 02 2023

    • Hervé dit :

      Il n’y a pas d’autres solutions pour notre économie. Les français de souche ne veulent plus faire certains jobs. Regardez autour de vous, dans le bâtiment, les cueillettes, la restauration, les services…..Et les robots comme le dit Zemmour ne peuvent pas tout faire.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, NANTES, Sociétal, Société

“Fyssa”, l’application 100% halal pour lutter contre le gaspillage alimentaire arrive à Nantes

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

Sociétal

Élections législatives 2024 : quelles sont les propositions des trois principaux partis sur l’immigration ?

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Vidéo

Mamelouk sur un cheval, route bloquée : à Rennes un mariage tchétchène provoque la stupeur [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration en France : les chiffres clés de 2023

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky