« J’ai appris hier que le passage du cercueil à Rungis était payant pour les familles. Ça n’est pas acceptable » a déclaré Sandrine Thiefine, directrice des pompes funèbres de France et invitée de BFMTV ce mercredi soir, a fait part de sa stupéfaction face à cette tarification.

Pour qu’un corps soit conservé une semaine sur les lieux qui accueillent habituellement le marché de la ville, dont un entrepôt a été reconverti en morgue face à la surcharge des services funéraires d’Île-de-France, il faut s’acquitter d’une somme de 250 euros. Sur ce total, comptez « à peu près 150 euros » de frais d’admission.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine