Amazon

Ce 14 avril 2020, le tribunal judiciaire de Nanterre a ordonné à Amazon de « restreindre l’activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d’expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d’hygiène et de produits médicaux, sous astreinte, d’un million d’euros par jour de retard et par infraction constatée ».

Le tribunal avait été saisi par l’union syndical Solidaires (Sud) le 8 avril dernier, pour mauvaise protection des salariés d’Amazon dans le cadre de la crise du Covid-19 et des risques professionnels qui en découlent. La décision s’applique pour « une durée maximum d’un mois » et pourra, si nécessaire, être prolongée par un nouveau jugement. Le temps de l’interdiction, la firme de Jeff Bezos ne pourra donc plus distribuer de livres, jeux, jouets, matériel informatique, DVD, etc.

En attendant, on ne peut s’empêcher de penser que les libraires traditionnels devraient se réjouir d’une telle décision. Eux avaient été contraints de fermer boutique depuis la mise en place du confinement le 17 mars, alors que le géant américain pouvait continuer d’asseoir sa part de marché dans l’univers du livre en France… tout comme les grandes surfaces, toujours ouvertes au public et disposant de quelques linéaires de livres. Rappelons qu’en 2018, les librairies ne représentaient en France que le deuxième lieu d’achat de livres, avec 22 % de part de marché, derrière les grandes surfaces culturelles spécialisées (25,5 % des ventes), tout juste devant le secteur de la vente en ligne de livres (21 % des ventes, dont plus de la moitié passées via Amazon), et à peine devant les grandes surfaces non spécialisées (19 % des ventes, Espaces Culturels Leclerc compris). Autant dire que la concurrence est rude…

Si en ce temps de confinement vous trouvez que votre bibliothèque n’est pas assez fournie et que l’envie vous démange de dévorer quelques pages, La Librairie.com, qui favorise les libraires indépendants, livre toujours. Il en est de même pour la grand librairie du Nord, Le Furet du Nord qui a d’ailleurs mis de nombreux classiques en téléchargement gratuit. S’il est certain que la librairie traditionnelle de centre-ville avait déjà souffert des manifestations de Gilets jaunes, la crise du Covid-19 accentue encore la donne, et renforce encore plus le recours au livre numérique.

Source des chiffres : Le secteur du livre – les chiffres-clés 2017-2018, Service du livre et de la culture, Observatoire de l’économie du livre, mars 2019.

Photo : Flickr (CC)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origineV