Vannes. Malgré le confinement, le trafic de stups ne faiblit pas

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Malgré le coronavirus, les « Bretons » de Kercado sont fidèles au poste. Ce sont de vrais commerçants, pas des postiers… Ont-ils voté Robo aux dernières élections municipales ?

«  Les européennes, c’est la guerre électronique : on voit ça de loin, à la télé. Alors que, les municipales, c’est un combat de rue. Et ça peut créer des inimitiés pour trente ans », avait expliqué Édouard Philippe lors d’un petit déjeuner de la majorité à Matignon (Le Canard enchaîné, 3 juillet 2019).

Premier « combat de rue » : « l’investiture macroniste accordée à Vannes au doyen de la fac de droit, Patrick Le Mestre, contre David Robo, le maire sortant, un LR qui a pourtant soutenu Nathalie Loiseau aux européennes » (Le Canard enchaîné, id.). Pourtant Robo faisait figure de Macron – compatible… Mais il faut croire que Jean-Yves Le Drian n’était pas de cet avis ! En Bretagne, pour tout ce qui concerne les affaires de la majorité, le ministre des Affaires étrangères a forcément son mot à dire. Et comme Le Drian a de la mémoire, il se souvient évidemment qu’aux élections régionales de décembre 2015, c’était la guerre entre les deux hommes. Le Drian dirigeait la liste dite « de gauche », tandis que Robo était rallié à Marc Le Fur qui conduisait celle « de droite ». Robo avait aggravé son cas en occupant la première place de la « section Morbihan » de la liste Le Fur. « Robo ? « C’est un petit con. Je vais le cogner. J’irai au régionales pour ça », avait confié Jean-Yves Le Drian avant le scrutin, dans un Falcon ministériel l’emmenant à Niamey (Le Télégramme, Bretagne, samedi 15 juin 2019).

À la vérité, David Robo n’est plus tout à fait « LR » puisqu’il avait annoncé en septembre 2017 qu’il ne reprendrait pas sa carte chez les Républicains. « Mais je reste divers droite », annonçait-il (Ouest-France, Bretagne, vendredi 1er septembre 2017). Il a démontré, lors de ces élections municipales, que le leader de la droite vannetaise, c’était bien lui. En effet sa liste (« Vannes c’est vous ») l’emporte dès le premier tour (50,92% des suffrages exprimés), devançant aisément celle de la gauche (20,53%) et celle des Marcheurs (15,97%). Mais 140 voix en moins auraient suffi pour que Robo soit invité à participer au second tour.

On notera qu’en Bretagne, Vannes est la seule ville moyenne où la question des municipales a été réglée en un seul tour. Les électeurs de Saint-Nazaire, Quimper, Lorient, Saint-Herblain, Saint-Malo, Saint-Brieuc et Rezé, auront, eux, droit à un second dimanche.

Autre motif de satisfaction pour David Robo, le petit commerce local maintient son activité ; on ne faiblit pas. C’est ce que nous montrent les « Bretons » de Kercado qui participent à « l’attractivité » de la ville. « En ce moment, les dealers du quartier de Kercado, à Vannes, ne lésinent pas sur les spots promotionnels sur le réseau social Snapchat : « Nous sommes les seuls en poste à Vannes, oubliez les autres lieux de vente, ils ont été éteints par le corona.  Ces [sic] au bâtiment 6 que tout se passe », y écrivent-ils. A l’appui de leurs dires, ils proposent des réductions sur les achats groupés et offrent même un jeu à gratter pour deux sachets de « beuh » (herbe) achetés. Par les temps qui courrent, tout est bon pour attirer le chaland » (L’Obs, 2 avril 2020).

Conclusion : Vannes est une ville où il fait bon vivre. Avec un maire content de lui : « Je suis un pragmatique, un réaliste », déclarait Robo au soir du premier tour (Ouest-France, Morbihan, lundi 16 mars 2020).

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes...

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

Articles liés

Quimper. Prénoms des délinquants : le grand remplacement ?

On croyait qu'une vieille habitude journalistique - celle de changer les prénoms des délinquants, histoire de cacher leur origine - avait plus ou moins...

Nantes. Délinquance périphérique autour du trafic de drogue

Le trafic de drogue, ce ne sont pas seulement des transactions de produits illégaux et des halls squattés par les dealers. C’est aussi toute...

Vannes. Pour le maire David Robo, « il n’y a pas de quartiers de non droit » malgré la vidéosurveillance détruite et les voitures...

Des individus s'en sont de nouveau pris à des caméras de surveillance dans le quartier de Kercado à Vannes le 2 janvier. Un quartier...

Drogue. La Linea (Espagne), porte d’entrée du cannabis marocain en Europe

Une petite ville espagnole, La Linea, située à la frontière de Gibraltar, est la porte d’entrée principale du cannabis en Europe. Par cette ville...