Cinéma ukrainien. 7 films à découvrir

A LA UNE

Nous commençons à approcher de la fin de notre tour d’Europe du cinéma, et nous allons aujourd’hui vous proposer 7 films made in Ukraine avec notamment des films de Sergei Loznitsa.

Donbass

Dans le Donbass, région de l’est de l’Ukraine, une guerre hybride mêle conflit armé ouvert, crimes et saccages perpétrés par des gangs séparatistes.
Dans le Donbass, la guerre s’appelle la paix, la propagande est érigée en vérité et la haine prétend être l’amour.
Un périple à travers le Donbass, c’est un enchaînement d’aventures folles, dans lesquelles le grotesque et le tragique se mêlent comme la vie et la mort.
Ce n’est pas un conte sur une région, un pays ou un système politique mais sur un monde perdu dans l’après-vérité et les fausses identités. Cela concerne chacun d’entre nous.

Maïdan

Maïdan, c’est la place centrale de Kiev, capitale de l’Ukraine. Dès novembre 2013, c’est là que des citoyens de tous âges et de toutes les confessions se rassemblent pour protester contre le régime du président Ianoukovitch. Il sera contraint à la démission, fin mars. De novembre à mars, Sergeï Loznitsa a filmé Maïdan.

My Joy

Un jeune camionneur se perd dans la campagne russe. Il croise un vétéran malheureux, une prostituée mineure, une étrange bohémienne, des policiers corrompus… Plus il tente de retrouver le chemin vers la civilisation, plus il découvre que la force et l’instinct de survie ont remplacé toute forme d’humanité.

Frost

Rokas et Inga, un couple de jeunes Lituaniens, se portent volontaires pour conduire un van d’aide humanitaire en Ukraine. Alors que leurs plans changent, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Ils traversent les vastes terres enneigées de la région de Donbass à la recherche d’alliés et d’abris, dérivant entre les vies de ceux touchés par la guerre. En dépit du danger, ils s’approchent de la ligne de front et se lient de plus en plus l’un à l’autre, appréhendant peu à peu la vie en temps de guerre.

The tribe

Sergey, sourd et muet, entre dans un internat spécialisé et doit subir les rites de la bande qui fait régner son ordre, trafics et prostitution, dans l’école. Il parvient à en gravir les échelons mais tombe amoureux de la jeune Anna, membre de cette tribu, qui vend son corps pour survivre et quitter l’Ukraine. Sergey devra briser les lois de cette hiérarchie sans pitié.

La maison à la tourelle

Hiver 1944. Une mère et son fils de huit ans traversent l’Union soviétique à bord d’un train pour rejoindre leur famille. Au cours du voyage, la mère tombe gravement malade et doit être hospitalisée d’urgence. L’enfant se retrouve alors livré à lui-même dans une ville inconnue et rapidement confronté au règne de la misère et l’indifférence.

Les chevaux de feu

L’amour de deux jeunes gens séparés par la haine que se vouent leurs familles et que seule la mort réunira.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Congrès LR : Éric Ciotti accueille sa qualification « avec beaucoup de bonheur et une immense joie »

Valérie Pécresse et Eric Ciotti sont les deux candidats qualifiés pour le second tour du Congrès LR. Lors du Congrès...

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Articles liés