Orage, éclairs, tonnerre : comment se forment-ils ?

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

La saison des orages a débuté avec les chaleurs ambiantes des derniers jours. Un ciel sombre, de la pluie, des impacts de foudre et le tonnerre qui gronde : il fait orage !

En quelques secondes, le temps dehors devient lourd et inconfortable. Les orages se produisent souvent pendant les mois chauds, en particulier d’été. Mais savez-vous comment se forment la foudre et le tonnerre ?

À quelle période de l’année les orages sont-ils les plus fréquents ?

Les orages peuvent être observés durant les mois de mai à août, en particulier en juillet où l’on compte environ deux à trois millions de coups de foudre. 

Comment se forment les orages ?

Pour observer des orages, l’air au sol doit être chaud et humide en même temps. C’est assez fréquent à la fin du printemps lorsque le soleil chauffe fortement la terre. L’air chaud remonte alors du sol, se soulève, et des nuages se forment dans le ciel par condensation. Ces nuages d’orage peuvent atteindre une hauteur de plus de dix kilomètres.

Que pèse un nuage d’orage ?

Un petit nuage d’orage, appelé communément le cumulonimbus, ou familièrement gros nuage, dont la base mesure deux kilomètres carrés et qui culmine à 10 kilomètres de haut, a un volume de 20 milliards de mètres cubes. Supposons que chaque mètre cube de nuage contient en moyenne 10 grammes d’eau, on arrive donc à 200 milliards de grammes ou 200 000 tonnes d’eau. Pour se faire une idée, à titre de comparaison : un Airbus A380 entièrement chargé a une masse au décollage de 590 tonnes. Le petit nuage d’orage pèse jusqu’à 340 de ces gros avions. Cela équivaut également à environ 33 000 éléphants mâles d’Afrique !   

Comment se déclenche la foudre lors d’un orage ?

Une fois le nuage en hauteur, des vents très forts se forment à l’intérieur. Par leur action, les gouttes d’eau et les cristaux de glace tourbillonnent dans le nuage, entrent en collision et se frottent les uns contre les autres. Par ce phénomène, leurs charges électriques se séparent. Généralement la partie inférieure du nuage d’orage est négative, la partie supérieure est chargée positivement. Cette différence de charge se compense par une énorme étincelle électrique nommée : la foudre. 

D’où vient le tonnerre ?

Lors d’un éclair, il se dégage une forte chaleur pouvant atteindre 30 000 degrés Celsius, et ce en une fraction de seconde. Par conséquent, l’air se réchauffe et se dilate de manière explosive : le coup de tonnerre se fait entendre !

Comme la lumière se propage beaucoup plus rapidement que le son, nous entendons plus fortement mais aussi plus brièvement le tonnerre lorsque nous sommes proches de l’impact de foudre. Situés plus loin, nous percevons le coup de tonnerre comme un grondement. Le temps qui sépare un éclair et le coup de tonnerre permet de définir approximativement la distance qui nous sépare de l’orage. S’il s’écoule 6 secondes entre les deux, l’impact de foudre a dû se produire à environ 2 kilomètres à la ronde. La foudre ne tombe jamais sans émettre un coup de tonnerre, car elle le génère immédiatement. Si nous n’entendons pas le tonnerre, c’est que l’orage est trop loin. On parle alors d’éclairs de chaleur.

Vous cherchez une application permettant d’anticiper l’arrivée des orages (bien pratique en agriculture notamment) : Jetez un coup d’œil sur l’appli Meteo et Radar, très bien faite, testée et approuvée par nos soins.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fin ar Bed. La deuxième saison du thriller en Breton, à ne pas manquer !

La série Fin ar bed est de retour pour une deuxième saison. Nous avions déjà évoqué la première de...

Stop aux marées vertes. Une pétition contre les conséquences des algues vertes en Bretagne

Le mouvement Eau et Rivières de Bretagne vient de lancer une pétition contre les conséquences des Algues vertes en...

Articles liés

Mer de Chine méridionale. La France défie la Chine

La Marine française a annoncé il y a quelques jours que le navire d'assaut amphibie Tonnerre et la frégate Surcouf avaient quitté le port...

Météo : des orages en Bretagne ce soir

Une nouvelle dégradation orageuse touchera la Bretagne – surtout la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine ce soir – et sera nettement plus marquée sur le Poitou,...