Après le confinement. L’Institut Montaigne appelle à la suppression d’un jour férié et d’une semaine de vacances…

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Certains ont flairé depuis longtemps le « bon filon » pour supprimer quelques acquis sociaux aux salariés. Et la crise de 2020 permet ainsi de faire les propositions les plus extravagantes (se souvenir des propos récents du patron du MEDEF). L’Institut Montaigne, think-tank libéral financé par de grosses entreprises privées, a lui publié, le 6 mai 2020, une note avec des propositions afin de faire repartir l’économie. Une note qui s’attaque aux vacances, mais aussi aux jours fériés.

Suppression de l’Ascension et d’une semaine de vacances…

Après le lundi de Pentecôte que l’on vous oblige à travailler « au nom de la solidarité » (terme destiné à faire avaler la pilule) voici que l’Ascension devrait, selon ce rapport, également être supprimé, alors même qu’il permet à de nombreux Français de s’offrir un week-end de 4 jours…

L’institut Montaigne propose également que pour 2020 la première semaine de vacances de la Toussaint soit également supprimée. Le prétexte : remettre les parents au travail, et permettre aux enfants de « rattraper le retard » à l’école. Habile.

Vers une réforme du temps de travail ?

Autant aller jusqu’au bout dans la démarche… L’institut Montaigne propose que le gouvernement revoie les règles du temps de travail. Par exemple « déroger au temps de repos minimum quotidien de 11 heures minimum par jour dans le cadre d’un accord sur le droit à la déconnexion. » Mais également « donner la possibilité à l’employeur, à titre temporaire (par exemple jusqu’en 2022), d’imposer le rachat de jours de RTT pour les salariés au forfait sans majorations. » Plus de RTT, en somme, pendant quelques années.

Et pour les formations, afin que cela ne fasse pas perdre d’argent à l’entreprise, l’institut Montaigne propose qu’elles puissent être « effectuées en dehors du temps de travail du salarié avec l’accord de celui-ci […] dès lors que la formation en question n’est pas obligatoire (i.e. ne conditionne pas l’exercice de l’emploi considéré) et qu’elle peut être effectuée à distance par le salarié ». Cela signifierait que pour se former, l’employé devra prendre sur son temps personnel, sans être rémunéré.

Grosso modo, ce qu’indique l’Institut Montaigne, c’est que les Français, à qui les autorités ont imposé une crise économique majeure, vont devoir payer pour les erreurs (les fautes) de leurs dirigeants. À voir désormais si les citoyens laisseront faire sans réagir…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Articles liés

Déconfinement : Mensonges et trahisons

Au programme du JT TV LIbertés du 28 avril 2021, retour sur la dernière manipulation de l’exécutif autour du Covid-19. Alors qu'Emmanuel Macron doit...

Covid-19. Des prêts participatifs soutenus par l’État pour les PME et les ETI face à la crise

Certaines entreprises françaises vont pouvoir bénéficier d'une nouvelle aide de la part de l'État, qui propose la souscription de prêts participatifs. 8 000 PME...

Décentralisation du covid-19 et dépassements parisiens [L’Agora]

Fermeture des écoles, obligation du télétravail, liberté de déplacement pendant le week-end de Pâques : si le gouvernement avait voulu pousser les Parisiens à partir...

Covid : vacciner n’est pas libérer

Dans l’actualité ce soir, un mythe s’effondre. Le Conseil d’Etat a débouté la requête d’un octogénaire. Il réclamait un retour à la liberté de...