Décès de Florian Schneider. Kraftwerk : les inventeurs de la musique électronique

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Florian Schneider, cofondateur du groupe Kraftwerk, est mort à l’âge de 73 ans. En 1970, à Düsseldorf, il avait été l’un des pionniers de la musique électronique en fondant avec Ralf Hütter le groupe allemand Kraftwerk. Retour en images à ce sujet avec notamment un reportage de la chaîne Arte, qui lui rend hommage.

À l’aube des années 1970, en pleine vague hippie, Kraftwerk inventa la musique électronique. Fuyant l’exposition médiatique, le quatuor expérimental de Düsseldorf n’en a pas moins révolutionné la pop. Décryptage d’un groupe qui préféra très tôt être suivi que suiveur. Dans une époque caractérisée par un certain vide culturel, les fondateurs de Kraftwerk cherchent à exprimer leurs idées novatrices et leurs obsessions à travers des formes inédites. Fondé en 1970, le groupe s’empare des rouages de la pop commerciale pour s’affirmer à l’avant-garde. Pionnier de la musique électro, Kraftwerk invente la musique du futur en se projetant déjà à l’ère du tout-numérique. Longtemps avant l’apparition des premiers téléphones portables, le groupe prédisait ainsi l’avènement d’une époque où les ordinateurs nous relieraient au monde, où notre perception serait guidée par des pixels lumineux, et où notre environnement sonore consisterait en un bruit de fond généré par des machines. De même, les textes de leurs premières chansons annonçaient la contraction du langage à laquelle nous assistons avec les SMS.

Visionnaire, expérimental et radical, mais en même temps commercial et parfaitement adapté à l’univers des clubs, leur son électronique a influencé nombre d’artistes majeurs d’aujourd’hui.

Kraftwerk : pop art. Documentaire de Simon Witter et Hannes Rossacher (France, 2013, 1h).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Avec Solidarité Grand Ouest, une collecte de dons pour créer une section handivoile à Saint-Quay-Portrieux

Grâce au dispositif de collecte de dons du Fonds de dotation Solidarité Grand Ouest et au soutien du Super...

Médias mainstream : le grand errement ! Par Nicolas Vidal

Nicolas Vidal est le patron de "Putsch", média favorisant les débats culturels et sociaux. Dans son livre "Médias, le...

Articles liés