Le prix de la vie : plongée dans l’hôpital public

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Le Média propose une plongée dans l’hôpital public, tournée avant la crise du Covid-19.

La crise du coronavirus révèle cruellement le manque de personnel et de moyens de l’hôpital public. Grèves, manifestations, démissions de leurs fonctions administratives : les soignants sont mobilisés depuis des mois pour se faire entendre et alerter sur les dysfonctionnements de l’hôpital. « Le prix de la vie » est un documentaire de recherche, et met en évidence tout ce qui n’est pas mesurable et qui est donc ignoré par la tarification à l’acte, qui détermine le financement de l’hôpital public. La performance dans le codage des soins, condition pour maximiser les rentrées financières, ne prend pas en compte la vulnérabilité des acteurs, leur fragilité, et la solidarité nécessaire pour préserver l’humanité de l’hôpital.

Le film, tourné dans un service de gériatrie, soins aigus et soins palliatifs, révèle l’impasse d’une gouvernance basée sur la tarification à l’acte. Il interroge les outils comptables mis en œuvre et la possibilité d’autres outils de mesure, pour une approche du soin dans sa globalité.

Le film a été réalisé par Marie-Astrid Le Theule maître de conférences HDR au Cnam avec la participation de Carine Chichkowsky, réalisatrice et productrice de Survivance ; de Céline Ducreux, monteuse ; de Jérémy Morales, professeur à King’s College London et de Caroline Lambert professeur à HEC Montréal. Ce film a été financé par le Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l’action (Lirsa), laboratoire du Cnam et le King’s college London

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Des réseaux académiques européens appellent à lever les obstacles au transfert des données de santé

Selon un nouveau rapport des réseaux académiques européens, les problèmes juridiques entravent le partage des données de santé avec des chercheurs en dehors de l’UE/Espace économique européen (EEE). Les auteurs appellent à...

Décentralisation du covid-19 et dépassements parisiens [L’Agora]

Fermeture des écoles, obligation du télétravail, liberté de déplacement pendant le week-end de Pâques : si le gouvernement avait voulu pousser les Parisiens à partir...

Covid-19. Didier Raoult : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus »

Didier Raoult : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus ». Didier Raoult est directeur de l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection à Marseille. Il...

André Comte-Sponville. « La santé est précieuse mais arrêtons d’en faire la valeur suprême »

André Comte-Sponville, Philosophe et auteur de "Que le meilleur gagne!" aux Editions Robert-Laffont était l'invité de Patrick Roger et Cécile de Ménibus sur Sud...