Réformer pour libérer. Un programme de réformes pour « libérer la France »

A LA UNE

Si les banlieues s’embrasaient, l’armée parviendrait-elle à les pacifier ?

Selon d'anciennes déclarations d'Éric Zemmour datant de 2016, l'armée aurait finalisé le plan ronces pour réoccuper le territoire national en cas...

Covid 19. Amnesty international accuse la Belgique d’avoir sacrifié ses anciens

Avec 1429 morts par million d’habitants à ce jour, la Belgique serait le pays le plus touché au monde...

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

Un groupe se définissant comme étant un « groupe de citoyens éclairés de la société civile » s’est uni autour de l’association Contribuables associés « afin de proposer un programme de réformes nécessaires au redressement du pays ». Un programme a été mis en place en ligne (voir ici).

« La crise sanitaire et économique que la France traverse actuellement est révélatrice des faiblesses structurelles de nos institutions et de notre politique publique. La gestion de ce fléau par l’État seul a démontré ses limites, et les remèdes proposés par nos gouvernants ne sont pas à la hauteur des enjeux : création monétaire sans limite et pression fiscale sont des facilités qui se payent en chômage massif et en perte de pouvoir d’achat. Ils risquent, à terme, de s’avérer plus dangereux que les maux qu’ils proposent de traiter. Surtout, ils ne permettent pas d’accompagner les nécessaires changements à mettre en œuvre dans notre société pour qu’elle reprenne vie et retrouve sa prospérité. Le moment de la “refondation” est venu » expliquent les participants à ce programme.

« L’État n’a pas vocation à faire mais à veiller à ce que chacun puisse faire. »

Au total, une vingtaine d’experts reconnus pour leurs compétences dessinent les grandes lignes d’un projet de société orienté autour des axes suivants :

  • Une politique de l’offre est nécessaire au redressement, par Pascal Salin
  • Réforme de la haute fonction publique, par Eric Verhaeghe
  • Réforme des syndicats, par Nicolas Lecaussin
  • Le retour des entreprises aux règles du marché, par Pierre Garello
  • La rénovation du système de santé, par Nicolas Lecaussin, Jean Arbod et Patrick de Casanove
  • Les économies possibles sur les dépenses publiques, par Alain Mathieu
  • Une fiscalité incitative, par Victor Fouquet et Nicolas Marques
  • Une propriété encouragée, par Jean-Philippe Delsol et Christophe Demerson
  • Les retraites, par Jacques Garello
  • La politique territoriale, par Jean-Thomas Lesueur
  • L’agriculture et la filière alimentaire, par Laurent Pahpy
  • Monnaie et crédit, par Aurélien Véron et Emmanuel Martin
  • Europe, liberté des échanges, par Guilaume Labbez et Erwan Le Noan
  • Protection des libertés et Institutions, par Jean-Philippe Feldman

Les auteurs : Pascal Salin, économiste et Président de l’ALEPS ; Jean Philippe Delsol, avocat et Président de l’IREF ; Alain Mathieu, chef d’entreprise et Président de Contribuables Associés ; Jacques Garello, professeur émérite à l’Université d’Aix-Marseille ; Eric Verhaeghe, entrepreneur ; Nicolas Lecaussin, Directeur de l’IREF ; Pierre Garello, économiste ; Jean-Baptiste Boone, chargé d’études à l’IREF ; Patrick de Casanove, médecin et Président du cercle Frédéric Bastiat ; Victor Fouquet, chargé de mission au Sénat ; Nicolas Marques, Directeur de l’Institut Économique Molinari ; Christophe Demerson, Président de l’UNPI ; Jean-Thomas Lesueur, Délégué général de l’Institut Thomas More ; Laurent Pahpy, économiste ; Aurélien Véron, Président du Parti Libéral Démocrate ; Emmanuel Martin, Docteur en économie ; Guillaume Labbez, Président-fondateur de CommStrat ; Erwan Le Noan, associé du cabinet de conseil Altermind ; Jean-Philippe Feldman, Avocat à la cour de Paris.

Retrouvez aussi l’intégralité de ce programme sur :

www.reformerpourliberer.org

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

À quelque chose malheur peut être bon [L’Agora]

Par le général (2S) Henri ROURE Cette période, contrôlée par un État masquant ses rédhibitoires faiblesses en imposant une chape...

La Turquie dans l’OTAN, entre utilité et hostilités

Qui peut oublier cette scène surréaliste d’une fin de dîner de l’OTAN en mai 2015 à Antaliya, où à...