La compagnie aérienne Finist’Air vient d’être rachetée par W3 qui veut en faire « la compagnie aérienne bretonne au service des territoires ».

L’île d’Ouessant mieux desservie

C’est face à deux autres candidats et au terme d’un appel d’offres bataillé que Finist’Air a obtenu en mars dernier le renouvellement de la délégation de service public pour la desserte d’Ouessant depuis Brest. L’offre est enrichie avec une desserte assurée désormais également l’été. Les tarifs restent les mêmes pour les insulaires. Pour les passagers réguliers (semi insulaires, entreprises…), une carte d’abonné disponible au prix de 90€ par an offrira le droit à 30% de réduction sur chaque vol.

Afin de faciliter les réservations, le site internet de la compagnie permettra d’ici l’été les réservations en ligne avec paiement sécurisé et la génération de billets électroniques.

Les vols Brest <-> Ouessant reprendront le 2 juin. Des masques, des gants et du gel seront mis à disposition des passagers. Des procédures spécifiques de désinfection ont été mises en place. Les réservations sont ouvertes dès à présent au 02 98 84 64 87.

De nouvelles lignes ouvriront dans les prochaines semaines

Depuis plusieurs années, Charles Cabillic travaille le projet de développer une compagnie bretonne pour desservir les territoires de l’ouest avec des avions de 9 places. « L’aviation légère est un formidable outil de désenclavement et de rayonnement pour la Bretagne. Elle permet le maintien des centres de décision en région et la desserte des îles. ».

Forte de cette ambition, la compagnie Finist’Air entend étendre son champ d’action depuis Brest vers les autres îles de la région et les îles anglo-normandes (Belle-Île, Ile d’Yeu, Jersey, Guernesey notamment).

Un partenariat est en cours avec Salaün Holidays sur le sujet pour permettre aux Bretons de profiter de leurs îles à l’occasion de la période estivale. La création d’une ligne régulière Brest-Nantes est à l’étude. Elle pourrait voir le jour fin 2020.

D’autres villes bretonnes pourraient accueillir Finist’Air sur leur aérodrome mais les projets sont moins avancés à ce jour. Pour ce faire, un nouvel avion de 9 passagers (Cessna Grand Caravan) est venu compléter la flotte début mai.

Être pionniers sur l’aviation neutre en carbone

Parallèlement, Finist’Air s’engage dans la voie de l’aviation neutre en carbone. « Nous pensons que l’aviation légère sera un laboratoire formidable de l’aviation du futur. Nos « petits avions » sont d’ores et déjà beaucoup moins impactants que les gros. Ils seront aussi les premiers à bénéficier de la transition vers l’hybride ou le 100% électrique. Fin mai, un premier Cessna Grand eCaravan entièrement électrique volera aux Etats Unis. »

La compagnie suit toutes ces innovations de très près et souhaite être la première en France à faire voler un avion électrique en compagnie aérienne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine