fils adoptif

Myka et Jim Stauffer, un couple de youtubeurs américains suivis par 716 000 personnes, ont annoncé avoir donné « pour toujours » leur fils autiste, adopté il y a trois ans en Chine, à une autre famille. La raison ? L’enfant « avait de nombreux problèmes de santé dont ils n’étaient pas au courant ».

Une « décision difficile »

« Après plusieurs évaluations, de nombreux professionnels de la santé ont estimé qu’il avait besoin d’une adaptation différente à ses besoins médicaux, il avait besoin de plus. » Quelques mots et des larmes pour justifier l’indicible.

Dans une vidéo publiée le mardi 26 mai, le couple de youtubeurs Myka et Jim Stauffer, qui ne cumulent pas moins de 716 000 abonnés sur la plateforme, ont annoncé s’être séparés de leur fils autiste Huxley, adopté en Chine en 2016, en raison de ses nombreux problèmes comportementaux.

 

Face caméra, le couple, célèbre pour partager chaque aspect de leur vie sur YouTube, a tenté de se justifier. « Lorsque Huxley est arrivé chez nous, il avait de nombreux problèmes de santé dont nous n’étions pas au courant ». Ils auraient ainsi pris cette « décision difficile » de se séparer de leur enfant, après que « des choses très effrayantes ont eu lieu chez eux à l’encontre de leurs autres enfants (biologiques) ».

Le fils adoptif : un « enfant exploité »

Une annonce qui a provoqué un torrent de critiques sur les réseaux sociaux.

Et pour cause, les fidèles de la chaine YouTube, qui ont suivi pas à pas le parcours du combattant qu’a été celui de Myka Stauffer pour adopter un enfant en Chine, ont reproché au couple d’avoir « exploité l’enfant pour faire de l’argent sur YouTube. Ils ont acheté une grande maison grâce à l’histoire de l’adoption et se sont débarrassés de lui dès que les problèmes ont commencé à interférer avec le tournage de vidéos et de contenus pour les réseaux sociaux ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

I did not see the neighbor’s comment so I can’t confirm anything. This is very suspicious but can’t say I am surprised. Usernames covered to protect the innocent

Une publication partagée par Justice for Huxley (@justice_for_huxley) le

Et de fait, en 2017, les Stauffer avaient lancé une collecte de fonds pour payer les frais médicaux de l’enfant. Durant cette période, comme le démontre les 27 vidéos racontant leur « chemin vers l’adoption », la forme d’autisme dont est atteint le petit Huxley ne semblait pas gêner la famille.

 

« L’idée a fait son chemin et Dieu a adouci nos cœurs. Et avant même de nous en rendre compte, nous avons accepté l’idée d’adopter un enfant avec des besoins spéciaux », expliquait à l’époque Myka Stauffer.

Trois ans plus tard, et quelques milliers de nouveaux abonnés, contrats publicitaires et vidéos en plus, le discours a pourtant bien changé.

Selon les dires du couple, l’enfant aurait été « placé dans une famille qui lui conviendra à 100 % » où « la mère à des connaissances médicales ».

AK

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine