À 40 ans, Raffia Arshad devient la première juge musulmane du Royaume-Uni à porter le hijab. Le voile islamique fait donc son entrée dans les tribunaux britanniques.

Son espérance est de devenir un modèle pour toutes les jeunes femmes voilées qui veulent faire carrière dans la justice. Elle rapporte au quotidien Métro : « C’est définitivement plus grand que moi […]. C’est important pour toutes les femmes, […] mais particulièrement pour les femmes musulmanes, et ainsi s’assurer que le son de la diversité soit entendu. »

« C’est étrange parce que c’est quelque chose sur lequel j’ai travaillé de longues années et j’ai toujours imaginé que je serais en extase en apprenant cette nomination. J’étais heureuse, mais ma plus grande joie était d’avoir les réactions d’autres personnes. Beaucoup de femmes pensaient qu’en portant un hijab, elles ne pourraient pas devenir avocate, encore moins juge. J’ai décidé que j’allais porter mon foulard parce que pour moi, il est si important d’accepter la personne pour ce qu’elle est. Si je devais devenir une personne différente pour exercer ma profession, je n’aurais probablement pas fait ce métier » explique-t-elle.

Elle a par ailleurs déclaré qu’elle espérait être une « pionnière ». Tout un programme…

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V