Faire face aux crises. Le gros dossier du nouveau numéro de Survival Magazine

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Le 26ème numéro de la revue Survival Magazine vient de paraître, avec un gros dossier consacré au fait de faire face aux crise (pour vous abonner ou commander un numéro, c’est ici).

Voici l’éditorial signé Joël Schuermans :

« Les crises peuvent être multiples, courtes ou longues, se chevaucher ou se succéder, faiblir ou durcir, nous toucher ou nous épargner. Elles ont toujours accompagné l’histoire du cosmos, puis du vivant. Elles font partie intégrante de la logique même du déroulement du grand tout.

Elles peuvent être à l’origine de drames, mais aussi d’opportunités de changer les choses, de se changer soi-même.
Certaines crises ne laissent aucune chance à ceux qu’elles touchent. De celles-là, à quoi bon s’en inquiéter ? Pour les autres, une clé réside sans conteste dans l’antifragilité.

Cette notion, développée par le Professeur Nassim Nicholas Taleb dans son livre Antifragile et dans ses articles de recherche, l’a été au départ pour être appliquée aux systèmes complexes (physique, biologie moléculaire, planification des transports, ingénierie et aéronautique, informatique…). Mais elle est transposable aux sociétés vivantes complexes telle l’humanité, au sens premier du terme.
En résumé, on peut définir Fragile par ce qui craint les événements inattendus, Robuste par ce qui est indifférent aux événements inattendus et Antifragile par ce qui profite des événements inattendus. Profiter de l’inattendu pour se renforcer !

L’antifragilité est donc au-delà de la résilience et de la robustesse, car le résilient résiste aux chocs et reste le même ; l’antifragile s’améliore durant les crises ! Le secret philosophique de l’antifragilité est de ne pas essayer de prévoir les événements inattendus, qui sont par définition imprévisibles, mais de les accepter en s’y plongeant entièrement afin d’y devenir une meilleure version de soi-même. Mental, intellect, savoir-faire, mode de vie, vécu, tout compte dans cette quête de capacité à accueillir ces crises.

Dans ce dossier S#26, nous présentons un ouvrage fondateur dans l’étude des effondrements : Les 5 stades de l’effondrement de l’auteur russe Dmitry Orlov. Cette base posée, le dossier propose un retour en arrière pour comprendre ce que nous avons appris des crises passées à travers l’exemple de la grippe espagnole. Crise financière, crash de l’Internet : faut-il s’y préparer ? Se protéger avec une arme à feu, stimuler son immunité et communiquer en temps de crise, autant de sujets qui entraîneront immanquablement de nouveaux questionnements et de rebonds dans l’esprit, puis dans les faits afin d’alimenter l’antifragilité.

Les crises sont inévitables et imprévisibles, seul le fait de savoir qu’elles existent et arrivent est indiscutable. Savoir pour faire face. »

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...