Les Cahiers de Science&Vie étudient « Les fins du monde »

A LA UNE

Épidémies, inondations, dérèglement climatique… Notre époque a une petite ambiance de fin du monde, propice au développement des notions d’effondrement, de collapsologie ou de survivalisme. Autant de concepts très modernes, mais qui sont loin d’être nouveaux !

Les craintes qui s’affichent sans fard sur les réseaux sociaux sont millénaires : Égypte, Grecs, Mayas, Aborigènes, Vikings ou encore Juifs ou chrétiens les connaissaient déjà… À chaque époque, les hommes se sont en effet raconté la fin du monde. Les déluges, feux cosmiques ou autres guerres divines qui émaillent leurs nombreux récits résonnent toujours en nous aujourd’hui.

C’est que, depuis 5 000 ans, nous n’avons guère changé. Aussi, en explorant ces mythes fondamentaux et ce qui a poussé les hommes à les imaginer, on décrypte notre propre actualité – notre besoin d’un sauveur, notre attrait paradoxal pour ces histoires, la sensation qu’après ce sera différent…

L’Occident chrétien s’est focalisé sur l’Apocalypse de saint Jean, dernier livre de la Bible. Les images qui s’y déploient sont toujours aussi fortes : qui ne connaît pas ses quatre funestes Cavaliers ? La Bête et son fameux chiffre 666 ? Le Jugement dernier ? Moyen Âge, Renaissance, Lumières et époque moderne : le texte est sans cesse réactualisé pour coller aux aspirations et aux avancées des connaissances. Ça reste le cas en 2020.

Le monde finit-il toujours ?

Pourquoi tant de civilisations ont imaginé la fin de leur univers ?

Comment l’avancée des sciences a changé notre rapport à la fin du monde ?

Que dit vraiment l’Apocalypse ?

Comment les peurs écologiques modernes puisent dans 2 000 ans de mythes ?

Les Cahiers de Science&Vie vous proposent, au-delà de leurs histoires déjà fascinantes, de comprendre comment et pourquoi ces grands mythes ont été créés. Découvrez également comment l’Apocalypse biblique a influencé la vie sociale en Europe sur un millénaire, et comment la conscience écologique en plein essor s’en inspire encore aujourd’hui.

Dans l’actualité :

GROTTE COSQUER, CHEF-D’ŒUVRE SOUS PRESSION

Patrimoine exceptionnel du paléolithique, vielle de plus de 30 000 ans, la grotte Cosquer est le joyau submergé de la côté marseillaise. Longtemps protégée par sa situation inédite, elle est désormais menacée par la montée des eaux qui attaque ses peintures : pourquoi ? Que peut-on faire ?

LA BASILIQUE ROMAINE OUBLIÉE

Retrouvé fortuitement aux abords de la Porte Majeure, un hypogée romain souterrain, magnifiquement décoré, était mis au jour il y a un peu plus de cent ans : lieu de culte ésotérique ou crypte funéraire ? Sa fonction, discutée, demeure énigmatique. Campagnes de restauration et réinterprétations récentes sont l’occasion de faire un point.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Valérie Pécresse sera la candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle 2022

Les résultats du second tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle sont tombés. La...

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

Articles liés