Municipales à la Baule : Jean-Yves Gontier reçoit le soutien d’Edouard Philippe

A LA UNE

Le candidat aux municipales Jean-Yves Gontier (LREM), arrivé second du premier tour (26,92%) le 15 mars dernier derrière Franck Louvrier (LR, 37,73%) mais qui a repris l’avantage théorique en fusionnant avec le général de Zuchowicz (14,56%) vient d’engager un soutien de poids.

Il ne s’agit ni plus ni moins que du Premier ministre Edouard Philippe, dont la cote de popularité est au plus haut (39%, +5 points en un mois, +12 en trois mois). Il a en outre de grandes chances de garder Le Havre, la fusion des listes de gauche ayant échoué.

Selon nos informations, Jean-Yves Gontier et Edouard Philippe se sont vus mercredi 10 juin dans l’après-midi ; Edouard Philippe a assuré de son soutien le candidat En Marche, allié à la liste divers droite de l’élu sortant de Zuchowicz ; sur ses documents de campagne, outre une photo en pied des deux hommes, figurera la citation suivante du Premier ministre : « Je connais Jean-Yves Gontier. Faites-moi confiance ! Il saura prendre soin de La Baule et des Baulois ».

Promouvoir La Baule, dynamiser le commerce ou monter un réseau de voisins solidaires : le programme post-Covid de Jean-Yves Gontier

Lors d’une conférence de presse ce lundi, Jean-Yves Gontier a présenté un aggiornamento de son programme – comme son rival Franck Louvrier le 10 juin dernier. Mais pas d’inspiration bonapartiste pour le candidat LREM, à contrario de Louvrier qui présente des mesures « pour agir dans les cent jours », en espérant ne pas finir avec Waterloo comme son plus illustre inspirateur. Seulement ce que l’entourage de Jean-Yves Gontier appelle « des mesures simples, de bon sens ».

Parmi ces mesures, Jean Yves Gontier propose de nommer un « manager du commerce » pour dynamiser le commerce toute l’année, dans tous les quartiers de La Baule, supprimer la taxe de séjour, « recenser l’ensemble des aides post-Covid avec Cap Atlantique afin de les relayer aux entreprises bauloises », inciter Veolia à renégocier les contrats avec les établissements de plage pour leur permettre de faire face à la crise, établir une bourse  aux emplois à la mairie et de l’aide alimentaire, favoriser la commande publique locale et le télétravail, « promouvoir la destination La Baule », désinfecter le mobilier urbain avec des produits écologiques…

Certaines mesures proposées sont déjà dans les tuyaux, comme l’exonération des taxes d’occupation du domaine public en 2020 (droits de place, de terrasse) ou la piétonnisation de certaines avenues – envisagée cet été pour les avenues De Gaulle et Lajarrige, de 18 h à 22 h, par l’actuel maire Yves Métaireau, qui a pris le soin de consulter par courrier les quelques 300 commerçants des deux avenues.

D’autres mesures s’inscrivent sur le long terme, notamment « créer une cellule municipale « lutte contre l’isolement’’ avec une ligne téléphonique dédiée », étendre le périmètre du CCAS, pérenniser les initiatives citoyennes nées pendant le confinement ou « mettre en place un réseau de voisins solidaires coordonné par le CCAS » ou encore un registre d’inscription volontaire pour les personnes vulnérables.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Aux Etats-Unis, un grand réseau d’hôpitaux catholiques traitait prioritairement les non-Blancs quelles que soient les comorbidités des Blancs

L’un des plus grands systèmes hospitaliers des États-Unis donnait plus de poids à la race qu’au diabète, à l’obésité,...

Rugby. Le RC Vannes s’impose à Grenoble (10-25) et renverse sa saison

C'est une victoire qui pourrait tout changer pour le RC Vannes cette saison en Pro D2. Une victoire à...

Articles liés