Les principaux chiffres du logement étudiant en Bretagne administrative en 2020

A LA UNE

Alice (Collectif Nemesis) : « Le combat féministe doit être guidé par la raison, pas par la passion » [Interview]

On peut être une femme, féministe, sans être gauchiste ou « progressiste ». C'est en substance le message que...

« Confessions d’un Yakuza ». Jérôme Pierrat préface une plongée au coeur de la mafia japonaise [Interview]

Les éditions La Manufacture de livres ont le don pour dénicher et publier des histoires passionnantes. Notamment du côté...

Brest. « Sans langue bretonne, pas de Bretagne » : retour sur la mobilisation pour Diwan [Vidéo]

Les défenseurs de la langue bretonne étaient entre 1500 et 2 000 le 20 février à Brest pour protester...

Catalogne : l’effacement progressif de l’Espagne et de l’espagnol [Reportage]

Nous avons été enquêter en Catalogne lors des élections cruciales du 14 février. Place du catalan et du castillan,...

Paris. Retour sur le succès de la manifestation de Génération identitaire

La défense de l'identité, et le combat culturel, en Bretagne comme à Paris. Alors que des milliers de personnes défilaient...

Alors que le ministère de l’enseignement supérieur prévoit une augmentation d’environ 24.000 étudiants à la rentrée 2020, la question du logement étudiant reste une préoccupation majeure à l’approche de l’été. Après avoir analysé plus de 2.500 demandes de locations d’étudiants réalisées sur les 12 derniers mois et ciblées sur la région Bretagne, LocService.fr, spécialiste depuis 15 ans de la location entre particuliers, publie une infographie pour illustrer le marché de la location étudiante dans le parc locatif privé. Quels types de biens recherchent les étudiants ? Quelles sont les villes les moins chères ou les plus prisées ? Qui sont les garants ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant en 2020 dans cette région.

59 % des étudiants préfèrent se loger dans un studio ou un T1

Sur les 2.566 demandes de locataires étudiants analysées en Bretagne, 59 % recherchent en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 18 % d’étudiants, plus aisés ou en couple. La chambre étudiante, indépendante ou chez l’habitant, ne recueille que 5 % des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 17 % des étudiants. Le budget location moyen d’un étudiant en Bretagne est de 484€, très inférieur à la moyenne française (602 €). En comparaison, ceux qui étudient en Ile-de-France prévoient un budget nettement supérieur, à savoir 795 € en moyenne, et 880 € pour Paris.

Rennes capte 54 % des recherches de logements étudiants

On constate que la demande de logements étudiants en Bretagne se concentre nettement sur Rennes, qui représente un peu plus de la moitié de la demande. La demande se répartit ensuite entre les villes de Brest (17,2 %), Vannes (8 %) et Lorient (4,4 %)

Comparaison des loyers moyens selon les types de biens

Le graphique ci-dessous permet de situer le loyer moyen charges comprises d’un logement étudiant en région Bretagne. La chambre indépendante ou chez l’habitant reste la solution la plus économique pour l’étudiant. Une chambre en colocation est plus chère mais permet de bénéficier d’espaces communs plus vastes. Offrant des services dédiés à leurs résidents, les chambres en résidences étudiantes privées ont des niveaux de loyers moyens plus élevés, qui dépassent même ceux des appartements T2 « classiques ».

Sachant que la majorité des étudiants recherchent en priorité un studio, il est intéressant de comparer les loyers pratiqués pour ce type de bien dans les principales villes universitaires de la région (graphe ci-dessous). Si Rennes reste la première ville étudiante bretonne, c’est également la plus chère au niveau du logement. Elle est suivie de près par Saint-Malo, handicapée par son attrait touristique qui faire gonfler les prix, puis par Lorient et Vannes

Les loyers moyens, charges comprises, observés en région Bretagne pour un studio. Pour la comparaison, un studio en région parisienne se négocie en moyenne 744 € et à Paris 885 € charges comprises, soit respectivement +93 % et +129 % de différence avec la moyenne en Bretagne.

56 % des candidats habitent déjà dans la région

56 % des candidats locataires cherchant un logement en Bretagne y habitent déjà, ils ne changent donc pas de région. Parmi les 44 % restants, 9,8 % proviennent des Pays de la Loire, 7,3 % d’Ile-deFrance, et 5,6 % de Normandie.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Saint-Nazaire. Le jeune Ivan Maciuca obtient un prix en violon

Elève en violon au Conservatoire de Saint-Nazaire, Ivan Maciuca obtient un 3e prix au prestigieux concours Vatelot Rampal. https://www.youtube.com/watch?v=3VfqiKtBT6U Crédit photo...

500 000 données médicales de patients français disponibles gratuitement sur le darknet

Quand on vous dit qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on vous raconte sur vos données qui...
- Publicité -