Il y a eu de l’activité sur le Port de Brest depuis le milieu de semaine dernière. Les grues se relayent pour charger le bateau de 2500 tonnes de Combustible Solide de Récupération entreposées par les Recycleurs Bretons, destination : la Suède.

Le vendredi 10 juillet, un bateau rempli de 2500 tonnes de Combustibles Solides de Récupération a quitté le port direction Stockholm, en Suède, pour la seconde fois. Ce chargement de C.S.R. conditionné en balles de 700kg soit un total de plus de 3500 balles d’agglomérat de matières (carton, bois, plastique…), a mobilisé plusieurs acteurs du port (grutiers, dockers, manutentions) pendant plus de 24 heures, une belle effervescence sur le port de Brest.

Ces tonnes de C.S.R approvisionneront  des centrales de cogénération, qui produisent de la chaleur et de l’électricité.  La Suède a développé ce mode de consommation d’énergie bien avant d’autres pays. 95% des déchets du pays sont ainsi incinérés dans ces centrales.

Il s’agit du deuxième transport maritime d’une telle ampleur pour les Recycleurs Bretons cette année, l’objectif étant de fournir 25 000 tonnes de C.S.R en 2020 et de charger un bateau par mois.

De l’énergie issue de matériaux de récupération

C’est au Centre de Tri Haute Performance de Guipavas que les Recycleurs Bretons ont mis au point une chaîne de transformation de déchets en énergie. Au moyen de machines de haute technologie (outils de broyage, criblage balistique, tri optique et aéraulique, overband et courant de Foucault, granulateur, mise en balle des matériaux), des C.S.R (Combustible Solide de Récupération), sous forme d’agglomérat de matières (carton, bois, plastique,…), sont issus de déchets d’équipements et d’ameublement, déchets d’activités économiques notamment.

La protection de l’environnement comme moteur

Ce procédé de valorisation énergétique répond aux objectifs du Plan de Prévention et de Gestion des Déchets en Bretagne et permet de réduire drastiquement le stockage de déchets en centre d’enfouissement.
L’exploitation des CSR permet également de limiter l’utilisation d’énergies fossiles et de préserver les ressources en proposant des matières premières issues du recyclage (papier, cartons, bois, métaux ferreux et non ferreux).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine