Un salarié breton licencié par l’entreprise Le Nouy pour avoir ôté son masque au travail.

A LA UNE

A Briec, dans le Finistère, un salarié de 51 ans de l’ entreprise Le Nouy Fenêtres et Fermetures (20 ans d’ancienneté) a été licencié pour avoir ôté son masque le 28 mai. Est-ce légal ?

« Vous n’étiez pas protégé et étiez susceptible de mettre en danger la santé des autres collaborateurs », précise la direction dans le courrier, que Le Télégramme a pu consulter.

Le salarié en question, cariste au sein de l’entreprise, assure ne pas avoir manqué à son obligation de sécurité. « J’étais à l’extérieur des bâtiments, il n’y avait personne à moins de 150m de moi. Il faisait chaud. J’ai enlevé mon masque pour respirer un peu. Je souffre d’asthme. D’ailleurs, j’avais été en arrêt de travail pour cette raison du 16 mars au 24 mai », a-t-il expliqué au Télégramme.

Si certaines entreprises se mettent à faire du zèle pour plaire aux agents de l’Etat, il risque d’y avoir rapidement une multiplication de ce genre d’affaires…et des victimes de ces directives sanitaires de plus en plus folles.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid : le retour des restrictions ? – Le JT de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021 [Vidéo]

À la Une du journal de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021, retour sur les réjouissances liées au Covid-19....

La Croatie sentinelle de l’Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre : la sélection littéraire hebdo

La Croatie sentinelle de l'Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre...

Articles liés