Islamisation. France, 719 : la cathédrale de Maguelone convertie en mosquée par les musulmans

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Alors que Sainte-Sophie à Constantinople est définitivement reconvertie en mosquée (avec ses mosaïques représentant Marie et l’Ange Gabriel camouflées pour l’occasion) en ce vendredi 24 juillet, jour de prière chez les islamistes, n’oublions pas que ces violations de lieux chrétiens sont une constante historique chez les musulmans comme le rappelle l’Observatoire de l’Islamisation.

Les islamistes en France s’activent sur les réseaux sociaux pour tenter de faire croire qu’à Cordoue, les chrétiens auraient fait pareil avec la mosquée, en ne sachant pas que la dite-mosquée fut elle même construite sur la basilique wisigothique Saint-Vincent Martyr (VIèmme siècle) dont on observe de nombreux restes quand on visite la ‘mosquée-cathédrale’. En 785, les envahisseurs musulmans transformèrent la basilique en mosquée. En 1239, lors de la libération de la ville, le lieu repris évidemment sa fonction initiale sous la forme de la cathédrale Sainte-Marie de Cordoue. N’en déplaisent aux Frères Musulmans qui veulent reconquérir l’Andalousie selon le voeu de Hassan Al Banna dans sa Lettre aux jeunes de 1936.

Une histoire plus méconnue est la conversion en mosquée d’une cathédrale oubliée en France, celle de Maguelone (photo) dont l’évêché a été supprimé en 1536 et transféré à Montpellier. Ce qui l’en reste est actuellement devenu un espace d’évènement culturel, comme souvent.

Les lecteurs de Jean Raspail  (+2020) ont croisé cette cathédrale qui fut un temps acquise aux papes d’Avignon jusqu’à Benoit XIII, Pedro de Luna, dans son roman L’anneau du pêcheur paru en 1995.

Extrait de Wikipédia :

Au viiie siècle, tandis que le pouvoir wisigoth s’affaiblit et que finalement le royaume de Tolède s’effondre, les musulmans du califat des Omeyyades de Damas, nommés Sarrasins, multiplient les raids en terre chrétienne. Après avoir conquis l’Espagne, ils franchissent les Pyrénées en 715. La Septimanie passe sous leur totale domination en 719.

Maguelone, en raison de sa position clef, devient Port Sarrasin, sans doute une place fortifiée. Délaissant les aménagements naturels, des quais sont établis permettant aux navires d’accoster et de décharger leurs marchandises en toute sécurité. Aujourd’hui encore le lieu-dit la Sarrazine correspond au canal (grau) où transitaient ces bâtiments. Dès lors, la cathédrale est transformée en mosquée et les habitants sont contraints de se convertir ou d’endosser le statut de dhimmis. Le chapitre de la cathédrale doit alors fuir à Substantion sur le territoire actuel de Castelnau-le-Lez.

En réaction, les Francs, venus du Nord, entament la reconquête : après Poitiers en 732, Charles Martel poursuit les Sarrasins qui abandonnent peu à peu le sud de la France. C’est après l’échec de sa conquête de la Septimanie qu’il fait détruire la première cathédrale transformée en mosquée, en 737. L’architecture de ce premier édifice nous reste inconnue.

Dès lors le site reste quasiment abandonné durant trois siècles, même si une vie précaire semble avoir perduré malgré la crainte des pirates. L’évêque s’installe à quelques kilomètres sur l’oppidum antique de Substantion, dont le site se trouve aujourd’hui sur la commune de Castelnau-le-Lez.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

La Confrérie des Frères musulmans, la racine jihadiste mondiale

Née en 1928 dans le contexte d'un retour au fondamentalisme religieux et du combat armé contre l'occupation occidentale, en particulier britannique, sur la péninsule...

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de l'infiltration de l'armée française, notamment...

I-Média n°346 – Attentat de Rambouillet : minimisation et islamo-gauchisme

I-Média n°346 – Attentat de Rambouillet : minimisation et islamo-gauchisme https://www.youtube.com/watch?v=Cj6DEIs8wJw Sommaire ⬇️ 01:13​ L’image de la semaine Un journaliste candidat du Rassemblement national, c’est peu...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique, avec un taux de chômage...