Seuls 36% des habitants de Bretagne partiront en vacances cette année

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Selon une étude menée par Ifop pour Mastercard, si en moyenne 47% des Français partiront en vacances cet été, les Bretons ne seront eux que 36%, soit l’un des chiffres les plus bas de France (62% pour les Franciliens). Parmi les vacanciers bretons, la quasi totalité a choisi la France comme pays de villégiature (86%).

La crise sanitaire liée au coronavirus a un impact sur les choix de 63% des vacanciers

Près de la moitié des estivants bretons (49%) déclarent que la crise sanitaire a eu un impact sur le choix de leur destination, 59% sur celui de l’hébergement et un tiers sur la durée de leurs congés (34%). Près de la moitié des Bretons ont un budget pour leurs vacances d’été inférieur à celui de 2019. Si la moitié des estivants français déclare avoir un budget inchangé par rapport à l’année passée, les Bretons sont parmis les plus nombreux (46%) à disposer d’un budget inférieur à celui de 2019. Enfin, seuls 14% ont un budget supérieur à l’année dernière.

35% déclarent favoriser la location (appartement, maison ou chambre d’hôte) et 22% le camping. Ils sont moins nombreux à citer l’hébergement chez des amis ou de la famille (16%) ou chez l’habitant (15%). Enfin 12% choisiront l’hôtel.

Méthodologie : L’enquête a été menée par Ifop auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 23 juillet 2020.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...