vacances

Selon une étude menée par Ifop pour Mastercard, si en moyenne 47% des Français partiront en vacances cet été, les Bretons ne seront eux que 36%, soit l’un des chiffres les plus bas de France (62% pour les Franciliens). Parmi les vacanciers bretons, la quasi totalité a choisi la France comme pays de villégiature (86%).

La crise sanitaire liée au coronavirus a un impact sur les choix de 63% des vacanciers

Près de la moitié des estivants bretons (49%) déclarent que la crise sanitaire a eu un impact sur le choix de leur destination, 59% sur celui de l’hébergement et un tiers sur la durée de leurs congés (34%). Près de la moitié des Bretons ont un budget pour leurs vacances d’été inférieur à celui de 2019. Si la moitié des estivants français déclare avoir un budget inchangé par rapport à l’année passée, les Bretons sont parmis les plus nombreux (46%) à disposer d’un budget inférieur à celui de 2019. Enfin, seuls 14% ont un budget supérieur à l’année dernière.

35% déclarent favoriser la location (appartement, maison ou chambre d’hôte) et 22% le camping. Ils sont moins nombreux à citer l’hébergement chez des amis ou de la famille (16%) ou chez l’habitant (15%). Enfin 12% choisiront l’hôtel.

Méthodologie : L’enquête a été menée par Ifop auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 23 juillet 2020.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine