Le 24 juillet dernier à 1h45, un adolescent prévient les forces de l’ordre d’un cambriolage en cours dans la maison parentale à Saint-Grégoire près de Rennes ; il est menacé par l’un des trois voleurs qui se sont introduits dans les lieux après avoir brisé une vitre. La police intervient et interpelle deux des trois monte-en-l’air ; ces derniers ont eu le temps de visiter trois autres maisons la nuit précédente.

Le butin compte deux voitures, des bijoux, jeux vidéos, une télé, des tickets-restaurants… âgés de 18 et 19 ans les prévenus expliquent avoir agi par désoeuvrement et goût du lucre. Ils sont condamnés à six mois ferme (et 6 de sursis probatoire) pour l’un, 8 mois ferme (et quatre avec sursis) pour le second, maintenu en détention.

Par ailleurs les gens du voyage installés depuis le 26 juillet sur le terrain de foot de Port Blanc à Dinard – une cinquantaine de caravanes, ils ont déplacé des barrières et de grandes jardinières pour entrer – ont accepté, après négociations avec la mairie, de lever le camp le 2 août prochain à partir de 14h pour rejoindre l’aire d’accueil officielle à Pleurtuit. Une convention a été signée avec la mairie où les gens du voyage se sont engagés à nettoyer les lieux et laisser 20 € par famille au CCAS pour les consommations de fluides.

Par ailleurs au sud-ouest de Rennes, quatre panneaux de signalisation ont été vandalisés dans la nuit du 25 au 26 juillet place de la Noé à Baulon, provoquant l’indignation du maire. Le 24 juillet dernier, un afghan de 25 ans, sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, a été descendu en gare de Laval du train Le Mans – Rennes où il voyageait sans billets, et transféré à Rennes tout de même, mais au CRA (centre de rétention administrative) en vue de son expulsion.

Couvre-feu pour les mineurs à Janzé, plutôt que des caméras

Au sud-est de Rennes, après des dégradations en série dont ont été victimes les biens publics comme plusieurs commerçants, le maire de Janzé a mis en place un couvre-feu à partir du 22 juillet pour les mineurs non-accompagnés de leurs parents de 23 à 6h jusqu’au 31 décembre dans le centre-ville ; les Verts, fidèles alliés de la délinquance et du laxisme, ont déjà demandé le retrait de l’arrêté. Les familles pourront se voir infliger une amende de 68€ par les gendarmes qui ramèneront chez eux les mineurs pris en flagrant délit de divagation.

Le maire s’explique dans les colonnes de nos confrères d’Ouest-France : « Une douzaine de mineurs mettent le bazar dans la commune, dont quatre meneurs. On a eu beaucoup de dégradations sur des bâtiments dans le centre-ville, au stade, à la gare, chez des particuliers. Il y a aussi pas mal de nuisances sonores dans le bourg. On a déjà eu plus de 30 000 € de frais […] On n’a pas de caméras à Janzé. Cet arrêté est une façon comme une autre de surveiller et sécuriser le bourg, à moindre coût ».

En 2018 après que des jeunes délinquants aient terrorisé le village de la Chapelle-Heulin au sud-est de Nantes, un couvre-feu avait été envisagé dans la commune.

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine