Ecosse, en 1040. Sur le champ de bataille, les généraux Macbeth et Banquo viennent de remporter une grande victoire. Par une nuit de tonnerre, trois sorcières annoncent à Macbeth une prophétie mystérieuse : il sera nommé Mormaer (souverain provincial), épousera la Dame aux mains rouges et deviendra Roi. Reçu dans la demeure du roi Duncan, son cousin, celui-ci le récompense de son courage en le nommant Mormaer du domaine qu’il a sauvé, et le charge d’assurer la sécurité de la veuve Gruoch. Cette dernière exige qu’il fasse d’elle une reine…

Le célèbre dramaturge anglais William Shakespeare (1564-1616) écrit sa tragédie Macbeth en s’inspirant de la vie du roi d’Écosse Macbeth, qui régna de 1040 à 1057. Ce chef d’œuvre avait déjà été adapté en bande dessinée. Philippe Marcelé publia sa première version de Macbeth sur un scénario d’Anne Bellec, dès 1979. Puis, en 2004, Daniel Casanave, par un graphisme en noir et blanc particulièrement expressif, restitue l’esprit de ce drame même s’il réalise de nombreuses coupes dans le texte (Macbeth, 80 pages, 6,50 euros, Editions 6 pieds sous terre). En 2017, Marcelé redessine entièrement cette œuvre en réalisant également le scenario. Par une narration efficace, Marcelé montre comment Macbeth, chevalier fidèle au roi Duncan, commet le crime de régicide. Pour respecter l’esprit de la tragédie de Shakespeare, il réalise un dessin en noir et blanc, proche du crayonné et relativement sombre. Il insiste sur la terrifiante expression des personnages (Macbeth, 86 pages, 18 euros, Editions Mosquito).

Cette célèbre pièce de théâtre est, de nouveau, adaptée en bande dessinée. Le scénariste Thomas Day retrace les grandes étapes de Macbeth. Son récit est fidèle au texte de Shakespeare, malgré les coupes importantes. Il offre à la fourbe Lady Macbeth un rôle bien plus important que dans la pièce d’origine. Elle efface presque Macbeth. On découvre qu’une ambition démesurée peut faire perdre la raison.

Le dessin sombre et majestueux de Guillaume Sorel a, comme d’habitude, une force visuelle caractéristique. Ses couleurs directes sont superbes.

Macbeth roi d’Écosse, t. 1, Le Livre des sorcières, 64 pages, 16 euros. Glénat.

Kristol Séhec.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine