Alain Soral mis en examen. Jean Bricmont réagit

A LA UNE

Mis en examen pour « atteinte à la sûreté de l’État », le polémiste Alain Soral est récemment sorti de garde à vue. Une actualité qu’a souhaité commenter Jean Bricmont à l’occasion de la sortie de son ouvrage « Les censeurs contre la République » aux Éditions Jeanne.

Pour commander le livre, c’est ici

Parler de démocratie n’a de sens que lorsque le débat est libre. Et il ne peut être libre que si l’expression des idées, des opinions, des contestations est libre. Aussi iconoclaste pourrait-elle paraître, aussi éloignée du consensus, des « valeurs » mêmes de l’époque dans laquelle elle s’insère, cette libre parole est garante de la liberté tout court. Or aujourd’hui, où la démocratie est pourtant érigée en idéal absolu, servant même d’alibi à toutes sortes de guerres, médiatiques, judiciaires ou de guerres tout court, le débat est de moins en moins libre. Encadrée par des lois qui prétendent mettre fin aux discriminations, protéger les minorités ou sacraliser certains faits historiques, réprimée sur les réseaux sociaux au nom de la lutte contre la « haine », mise sous pression par diverses associations jusqu’au sein des universités, la liberté d’expression est souvent réduite à n’être qu’un étendard qu’on agite lorsque le peuple descend dans la rue au cri de « Je suis Charlie ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Des Etats américains portent plainte contre Google et Meta

Aux Etats-Unis, plusieurs Etats ont déposé plainte contre des dirigeants de Google et Meta, la maison-mère de Facebook. Ces...

« Mineurs isolés » : condamnation idéologique pour Eric Zemmour

Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour a été condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la...

Articles liés