Agressés au couteau pour avoir demandé de ne pas fumer dans le wagon : l’ensauvagement de la France va bon train

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Si des habitants de Palavas-les-Flots viennent de manifester contre la délinquance, les retours de vacances depuis la côte du Roussillon sont parfois tout aussi dangereux. En témoigne l’agression au couteau de deux jeunes Toulousains en gare de Carcassonne pour une cigarette allumée dans un train.

Un rappel de savoir-vivre qui coûte cher…

« L’ensauvagement d’une certaine partie de la société » française récemment pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a été une nouvelle fois illustré dans un train en gare de de Carcassonne.

Deux jeunes toulousains âgés de 19 et 21 ans venaient alors de passer des vacances à Port-Leucate avant de monter dans un train en gare SNCF de Narbonne le 29 juillet. Un trajet du retour qui va alors s’avérer être très mouvementé…

Quelques minutes après le départ, deux autres individus, quant à eux âgés de 18 et 20 ans, décident d’allumer une cigarette dans le wagon. De quoi interpeller les deux Toulousains qui demandent au fumeur de mettre fin à son activité : « Avec mon pote, on l’a ainsi interpellé pour lui demander d’arrêter, mais il a commencé à s’énerver… », rapporte l’un des deux auprès de la presse locale.

Face à la situation risquant de dégénérer, les deux amis tentent de trouver un contrôleur SNCF pour lui faire part du problème. Introuvable contrôleur…

Pas de contrôleur mais des coups de couteau

Dans le même temps, le fumeur et son comparse sont eux, en revanche, bien présents dans le wagon. Et ne comptent pas en rester là suite à la remarque formulée sur l’interdiction de fumer dans le train. L’un des deux prend en photos les deux Toulousains. Selon l’une des victime, l’homme « a prévenu des amis qui nous attendaient en gare SNCF de Carcassonne ».

En effet, lors du bref arrêt du convoi dans la ville en question, quatre autres hommes sont montés dans le train avec la ferme intention d’attaquer le binôme. Une lame est aussi sortie : « Ils se sont mis à plusieurs pour nous frapper à coups de poing. Pour ma part, j’ai perdu connaissance et mon pote a été blessé par un coup de couteau à la main… »

Des victimes blessées et choquées

La scène est aussi violente que rapide. L’une des victimes a eu plusieurs fractures au visage, une blessure profonde à l’arcade sourcilière ainsi que plusieurs hématomes. En ce qui concerne son ami, outre le coup de couteau reçu à la main, il a eu une fracture du nez.

Les agresseurs auront le temps de descendre du wagon avant le départ du train tandis que les victimes ont été prises en charge par les pompiers à une halte suivante, en gare de Castelnaudary. Ils termineront leur voyage à l’hôpital et ne se rendront au commissariat de Toulouse que deux jours après les faits en raison de leur état de choc pour porter plainte. Une enquête pour « violence en réunion, avec l’usage d’une arme » a été ouverte, en attendant l’exploitation de la vidéo surveillance.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -