À l’occasion de la journée internationale du chat, la SPA alerte sur la forte hausse des abandons

A LA UNE

Alors qu’a eu lieu samedi 8 aout la journée internationale du chat, la SPA (Société Protectrice des Animaux) a profité de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme au sujet de la recrudescence des abandons de ces petits félins.

1450 chatons recueillis en trois mois par la SPA

60000. C’est le nombre d’animaux abandonnés en France chaque été, période où les abandons sont les plus fréquents. Un bilan dramatique, que n’a malheureusement pas épargné la période du déconfinement.

Et pour cause, comme le note la Société Protectrice des Animaux (SPA), à l’occasion de la journée internationale du chat le 8 aout dernier, entre le 11 mai, date du déconfinement, et le 2 août, 9 947 animaux issus de l’abandon ont été recueillis dans les 62 refuges et Maisons SPA, dont 1 450 chatons (0-3 mois).

« On a davantage de chats dans nos refuges que les autres années. La seule explication est l’absence de stérilisation en mars et avril. Comme on n’a pas fait de captures de chats, on a donc beaucoup de portées de chatons », a notamment expliqué à l’AFP, relayé par Le Parisien, Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.

Résultat : ses refuges comptent aujourd’hui pas moins de 7 600 animaux, dont deux tiers sont des chats.

Importance de la stérilisation

À l’abandon des animaux, répond une autre problématique : celle de la baisse du nombre d’adoptions. En effet, si Jacques-Charles Fombonne s’est réjoui que les adoptions se poursuivent durant l’été, il a cependant reconnu que « le rythme était moins soutenu que le reste de l’année ».

« Au lieu d’avoir 3 500 adoptions par mois sur la moyenne nominale de l’année, on en a à peu près 1 200 en juillet et en août », a-t-il ainsi relevé.

De son côté, la Confédération nationale de défense de l’animal, qui rassemble 270 associations de protection animale, a elle aussi jugé « la situation, cette année encore, très préoccupante pour les chatons accueillis en nombre important dans ses refuges membres », mettant par la même en exergue l’importance de la stérilisation.

« L’arrivée des chatons ne doit pas être minimisée, car c’est un véritable défi pour les associations, les bénévoles et les familles d’accueil qui en prennent soin pour leur assurer un avenir », explique-t-elle dans son communiqué rappelant qu’un couple de chats peut conduire à la naissance de… 20 000 chatons en 4 ans.

Rappelons par ailleurs que l’abandon est un délit, passible d’une peine allant jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

AK

Crédit photo : Wikimedia Coimmons (CC/Thesupermat)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Crise Énergétique Mondiale : Comment a-t-on pu se tromper à ce point-là ?

À quelques jours seulement de la COP26, la Chine annonce qu’elle vient de décider de rouvrir ses centrales au...

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Articles liés