Tourisme. L’ouest de la France, destination privilégiée des camping-caristes

A LA UNE

Au mois de juillet, les camping-caristes français ont largement opté pour l’ouest de la France, compensant par ailleurs la baisse de fréquentation des étrangers en raison du Covid-19.

Des camping-cars de plus en plus nombreux ?

Tandis que la moitié de la saison estivale est déjà passée, le secteur du camping-car fait un premier bilan concernant le mois de juillet 2020. Selon les chiffres du réseau Camping-Car Park, les aires d’étape et de services pour les camping-caristes ont enregistré près de 165 000 nuitées sur cette période, soit une hausse de 40 %, alors même que le nombre d’aires du réseau n’a augmenté que de 17%.

Cette progression très significative témoigne de l’attrait croissant du tourisme en camping-car. Son prix accessible – entre 10 et 12 euros par nuit en moyenne – et la distanciation sociale permise par le numérique (télépaiement, services disponibles via smartphone) sont des avantages salués par les camping-caristes en cette période de crise économique et sanitaire. D’autres tendances déjà à l’œuvre apparaissent renforcées, comme le succès du tourisme local, notamment par l’intermédiaire de circuits touristiques pour les camping-caristes.

L’ouest, destination de choix des camping-caristes

Parmi les autres tendances à souligner, le nombre de camping-caristes étrangers en France est en baisse en cet été 2020 en raison de la crise sanitaire du Covid-19, lesquels n’ont représenté que 24 % des nuitées en juillet dernier contre 34 % en juillet 2019. Une diminution de fréquentation surcompensée par les camping-caristes français, séduits par le tourisme local. L’ouest de la France est privilégié tandis que les destinations vertes gagnent en popularité.

Cependant, contrairement à un précédent baromètre estival publié en mai dernier, la Bretagne n’est pas dans le trio de tête des régions plébiscitées par les amateurs de camping-car. Le classement est donc finalement dominé par la Nouvelle Aquitaine (34 658 nuitées), suivi des Pays de la Loire (34 448 nuitées) et de l’Occitanie (32 308 nuitées). Moins attendues peut-être, les régions Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté émergent avec un taux de fréquentation en augmentation de 16 points.

500 000 véhicules immatriculés en France

Plus généralement, le secteur du camping-cars représente quelques 500 000 véhicules immatriculés en France. De quoi prendre conscience de l’importance de ce mode d’hébergement atypique dans la contribution à l’économie touristique du pays. Un couple de camping-caristes dépense en moyenne 52 euros par jour : 40 euros pour les acteurs économiques locaux et 12 euros pour l’hébergement. Avec 27 millions de nuitées par an, le marché de l’hébergement des camping-cars représente 35 % du marché de l’hôtellerie de plein air. Ce marché bénéficie directement et indirectement à l’économie française à hauteur de 1,4 milliard d’euros.

Pour expliquer ce succès, les avantages du camping-car sont en effet nombreux : un prix comparativement abordable de l’hébergement, une liberté de mouvement et, désormais, la distanciation sociale qui rassure dans le contexte sanitaire actuel.

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Schlappohr)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

Articles liés