Rennes. Au RSA, il fait pousser 250 plants de cannabis dans un champ

A LA UNE

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Un homme âgé de 39 ans, a été condamné ce 14 août 2020 pour avoir fait pousser pas moins de 250 plants de cannabis sur un terrain qu’il avait acheté à Guer (56). Officiellement, il percevait le RSA, mais son compte faisait état de recettes en espèce pour près de 14.000 € et de près de 15.000 € de dépenses.

Il est aussi liquidateur d’une petite société de travaux en maçonnerie, domiciliée dans le quartier « sensible » de Maurepas à Rennes. Il est propriétaire de deux autres terrains, à Sainte-Anne sur Vilaine et Plélan le Grand.

Lorsque les gendarmes arrivent à Guer, ils ne trouvent que des plants fauchés et en train de pourrir à terre ; rien sur les autres terrains, mais à l’appartement de Rennes, ils retrouvent quatre plans et du matériel de culture. L’enquête estime que le rennais a pu gagner jusqu’à 700.000 € en cultivant du cannabis depuis 2016, ce que réfute l’avocate du défendeur, affirmant qu’il s’agit d’un «amateur ». La culture de cannabis reste cependant illégale.

L’individu est condamné à deux ans dont un an ferme, avec mandat de dépôt. Les scellés sont confisqués.

Par ailleurs ce 13 août, près de Saint-Malo, un policier a été percuté par un homme qui a refusé le contrôle, et qui roulait à bord d’une voiture signalée volée lors d’un cambriolage à Dol-de-Bretagne (home-jacking). Il n’avait pas de permis de conduire non plus. Interpellé, le chauffard sera jugé ce 18 août devant le tribunal correctionnel de Saint-Malo, en comparution immédiate.

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

75 ans et relogée car un squatteur vit chez elle

En 2018, Martine Garofalo décide de partir vivre en Guyane. Elle installe alors deux locataires dans sa maison de...

Bretagne. Élections régionales : un second tour de piste pour Marc Le Fur (LR)

La partie n’est pas facile pour la droite en Bretagne. Pourtant Marc Le Fur (LR) se verrait bien diriger...