S’installer comme auto-entrepreneur en Bretagne

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

En Bretagne, 33,1 % des travailleurs indépendants sont des auto-entrepreneurs, selon l’ACOSS. Ils étaient au nombre de 51 100 en 2019, et ce nombre ne cesse d’augmenter, particulièrement en raison de l’élévation du plafond du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur. Si ce régime attire autant les entrepreneurs, c’est parce qu’il offre de nombreux avantages à savoir des démarches administratives simplifiées, une méthode de calcul de paiement des charges simplifiée, une comptabilité limitée et allégée, l’exonération de TVA, l’ACRE et le versement fiscal libératoire de l’impôt sur le revenu. On compte environ huit fois plus d’entreprises que d’auto-entreprises en Bretagne, ce qui fait que le marché est encore loin d’être saturé. Toutefois, pour bénéficier de tous les avantages de ce régime, il faut respecter un certain nombre d’obligations.

La déclaration de revenus à l’URSSAF

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes tenu de déclarer les revenus touchés à l’URSSAF mensuellement ou trimestriellement selon votre choix. Sachez que le non-respect de cette règle vous expose à des sanctions, allant du paiement d’une pénalité de retard de déclaration à la sortie du régime d’auto-entreprise. Vous êtes dans l’obligation de déclarer votre revenu même si votre chiffre d’affaires est nul. La déclaration de revenus d’un auto-entrepreneur se fait en quelques étapes simples, et tout peut se faire en ligne. Vous pouvez également choisir de faire une déclaration de revenus sur papier si vous n’avez pas accès à internet.

La première étape consiste à créer un compte sur le site de l’URSSAF. Vous pouvez également utiliser vos anciens identifiants Net-Entreprises. Vous devez déclarer ensuite votre chiffre d’affaires réellement encaissé HT. La déclaration de revenus entraîne automatiquement le paiement des cotisations sociales que vous devez. Vous pouvez choisir de payer des cotisations minimales dans le cas où votre chiffre d’affaires sur la période est nul et vous pouvez régler vos cotisations sociales carte bancaire ou par téléphone. Notez que la première déclaration de chiffre d’affaires se fait 90 jours après la date de début d’activité. Pour simplifier davantage les démarches, il est possible d’avoir recours à une plateforme spécialisée et de remplir un formulaire simplifié pour bénéficier de l’assistance d’experts dans votre déclaration de revenus micro-entrepreneur.

Aperçu du fichier joint

La déclaration d’impôts sur le revenu

À l’instar de la déclaration de revenus, la déclaration d’impôts sur le revenu est obligatoire pour un auto-entrepreneur. Elle se fait sur le site du service des impôts tous les ans en remplissant le formulaire 2042 C Pro. Le montant de l’impôt à déclarer dépend du chiffre d’affaires réalisé au cours d’une année. La déclaration varie selon que vous ayez opté pour le versement libératoire ou non.

Si vous avez opté pour le versement libératoire de l’impôt, vous devez cocher la case « Micro-Entrepreneur ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu » et renseigner le montant de votre chiffre d’affaires. Dans le cas contraire, vous devez cocher la case correspondante à la nature de votre activité et d’inscrire ensuite le montant du chiffre d’affaires.

Outre ces déclarations, vous devez également payer la Cotisation foncière des entreprises (CFE), tenir un livre des recettes et d’un registre des achats, avoir un compte bancaire dédié à votre activité et émettre des factures dans le cadre d’une activité commerciale.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont...

Articles liés

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...

Régionales en Bretagne. Le point sur les candidatures déclarées

Les élections régionales de 2021 de Bretagne ont lieu les 20 et 27 juin 2021 afin de renouveler les membres du conseil régional de Bretagne. La campagne peine à réellement débuter, mais déjà, les principales...

Tradition : le chouchen, l’hydromel à la bretonne

Cette boisson alcoolisée à base d’eau et de miel a été remise au goût du jour par Sylvain un apiculteur. Au printemps, la vie...